Accéder au contenu principal

Sénégal: le ministre de l’Économie détaille le plan de relance de 22 milliards d’euros

Vue du quartier du Plateau dans le centre-ville de Dakar, Sénégal.
Vue du quartier du Plateau dans le centre-ville de Dakar, Sénégal. Initsogan/Wikimédia
Texte par : RFI Suivre
2 mn

De la résilience à la relance : ce sont les mots d’ordre du Programme d’actions prioritaires 2 (PAP2A), lancé le mardi 29 septembre par le président Macky Sall pour faire face aux conséquences économiques de la pandémie de Covid-19. Ce jeudi, le ministre de l’Économie, Amadou Hott, a détaillé ce « plan d’attaque économique », qui doit engager un peu plus de 14 000 milliards de francs CFA (22,4 milliards d’euros) d’investissements d’ici 2023.

Publicité

Avec notre correspondant à Dakar, Manon Laplace

Entouré d’une partie de son cabinet et de plusieurs directeurs d’agences de l’Etat, le ministre a livré devant la presse un discours de combat : « Ajuster, accélérer, attaquer ». Un triptyque qui vise à redresser l’économie du pays, alors que le Sénégal s’attend à une croissance de -0,7% en 2020.

« L’objectif est de remettre notre pays sur la trajectoire de croissance forte d’avant Covid-19 afin de maintenir le cap sur l’émergence en 2035. Nous devons passer de la défense à l’attaque par la relance », a déclaré le ministre sénégalais de l’Économie.

Pour cela Amadou Hott promet une série de réforme dans les secteurs fondamentaux comme l’agriculture, le tourisme ou encore la santé : « Le but est d’entretenir le dynamisme de notre économie autour des fondamentaux endogènes, qui assurent notre souveraineté alimentaire, sanitaire, pharmaceutique, qui assurent également la protection des groupes vulnérables. »

Au programme notamment la multiplication des partenariats publics privés, la facilitation de l’accès au crédit ou encore la privatisation de certaines structures de santé, particulièrement éprouvées par la crise.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.