Accéder au contenu principal
Édition spéciale

Mali: arrivée à Bamako des ex-otages Sophie Pétronin et Soumaïla Cissé

Sophie Pétronin et Soumaïla Cissé, le chef de l'opposition malienne, sont accueillis à leur arrivée de l'aéroport international Modibo Keïta, à Bamako, le 8 octobre 2020.
Sophie Pétronin et Soumaïla Cissé, le chef de l'opposition malienne, sont accueillis à leur arrivée de l'aéroport international Modibo Keïta, à Bamako, le 8 octobre 2020. Michele Cattani/AFP
Texte par : RFI Suivre
35 mn

Sophie Pétronin et Soumaïla Cissé sont arrivés à Bamako ce jeudi 8 octobre vers 22h, heure locale. La travailleuse humanitaire et l'homme politique ont été libérés après respectivement quatre ans et six mois de captivité.

Publicité

Lors de l'arrivée de l'avion de l'armée malienne à Bamako, en provenance de Tessalit, la joie et le soulagement étaient immenses chez les proches des ex-otages. C'est la fin d'une attente interminable de plusieurs jours de suspense, de quatre années de calvaire pour la famille de l'humanitaire française et de plus de six mois d'angoisse pour les proches de Soumaïla Cissé, le chef de file de l'opposition enlevé dans la région de Tombouctou alors qu'il était en campagne électorale.

Sophie Pétronin est descendue toute seule, vêtue tout de blanc, raconte notre correspondant à Bamako, Serge Daniel. Elle a pu rencontrer son fils, Sébastien Chadaud-Pétronin. Il a crié « Maman ! Maman ! », en allant à sa rencontre. Des images tournées à l'aéroport de Bamako et diffusées sur les réseaux sociaux montrent le fils de Sophie Pétronin, arrivé mardi au Mali, tomber dans les bras de sa mère à la descente de l'avion. Soumaïla Cissé était aussi présent, vêtu de blanc et portant un masque. Lui aussi a pu revoir certains de ses proches sur le tarmac.

Les ex-otages vont ensuite se rendre à Koulouba, le siège du palais présidentiel malien. Ils seront reçus par le président de la transition, Bah Ndaw. Ensuite, Sophie Pétronin repartira à l'ambassade de France, en principe, où elle va passer la nuit. Au même moment, un vol spécial a quitté Paris pour venir chercher l'humanitaire française et la ramener en France vendredi.

Le président Emmanuel Macron a d'ailleurs annoncé dans un tweet qu'il rencontrerait l'ex-otage à son arrivée et qu'il s'était entretenu avec elle : « Je viens d'échanger quelques mots par téléphone avec Sophie Pétronin. Quelle joie d'avoir entendu sa voix et de savoir qu'elle est maintenant en sécurité ! Je l'accueillerai à son retour en France demain. »

La fête devant chez Soumaïla Cissé

Soumaïla Cissé devrait regagner son domicile. D'ailleurs, devant sa résidence, l'ambiance était à la fête. Plusieurs centaines de personnes s'étaient réunies et manifestaient leur joie entre vuvuzelas et concerts de klaxons. Une foule joyeuse composée d'enfants du quartier ainsi que de membres du club de soutien de Soumaïla Cissé. Tous là pour fêter son retour. Un dispositif de sécurité important a été mis en place. Deux camions de police sont venus assurer la sécurité de Soumaïla Cissé.

Demba Traoré, chef de communication de la cellule de crise de l’URD, également avocat et proche de M. Cissé, se réjouit de son retour : « C'est un grand soulagement au Mali, à Bamako. Cela faisait 198 jours que nous n'avions pas de nouvelles de l'honorable Soumaïla Cissé. [...] Aujourd'hui, nous allons faire plus que la fête, parce que Soumaïla est une forte personnalité au Mali et au-delà de nos frontières. »

Je veux remercier tous ceux qui se sont impliqués pour cette libération et que ce jour soit enfin réalité

La joie de Bokar, fils de Soumaïla Cissé

Deux otages italiens aussi libérés

Le gouvernement malien a annoncé dans un communiqué la libération des Italiens Nicola Chiacchio et Pier Luigi Maccalli. Jamais leurs noms n'étaient apparus jusqu'alors comme en passe de recouvrer la liberté.

Pier Luigi Maccalli, installé depuis onze ans au Niger, avait été enlevé en 2018 à son domicile de Bamoanga (sud-ouest du Niger), proche du Burkina Faso. Il est apparu pour la première fois dans une vidéo tournée en mars 2020, en compagnie d'un compatriote, Nicola Chiacchio, a indiqué un journal privé nigérien. Nicola Chiacchio, jusqu'alors inconnu, a été présenté par les médias comme un jeune homme ayant disparu dans le nord du Mali en février 2019 alors qu'il voyageait à vélo.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.