Accéder au contenu principal

Au Mali, le soulagement après la libération de Soumaïla Cissé

Le chef de l’opposition malienne Soumaïla Cissé lors de sa libération, à Bamako, le 8 octobre 2020.
Le chef de l’opposition malienne Soumaïla Cissé lors de sa libération, à Bamako, le 8 octobre 2020. Mali Presidency/Handout
Texte par : RFI Suivre
4 mn

Plusieurs otages aux mains des jihadistes ont été libérés ce jeudi. Parmi eux, le chef de file de l’opposition malienne. Soumaïla Cissé avait été enlevé en mars 2020, dans le nord du pays, alors qu’il était en campagne pour les élections législatives. Et c’est le soulagement au Mali après sa libération.

Publicité

Avec notre correspondant à Bamako,  Kaourou Magassa

Pour Soumaïla Cissé, c’est un premier jour de liberté. Le chef de file de l'opposition malienne est de retour chez lui depuis ce mercredi soir après plus de six mois de captivité.

« Physiquement, je n’ai pas de problème. Je me sens bien. Mais c’est surtout que je suis très heureux. Être privé de liberté pendant de longs mois, c’est quelque chose à ne pas vivre. Et je crois qu’aujourd’hui, l’une des valeurs qu’il faut le plus défendre, c’est la liberté. Et aujourd’hui, il faut être sûr d’une chose, c’est qu’être libre est un vrai privilège. Je crois qu’en réalité, personne n’a le droit de l’oublier. Ceci dit, je suis heureux d’être Malien, parce que, pendant ces mois, j’ai eu énormément de solidarité. C’est un peuple de culture, un vieux pays qui met souvent l’aspect humanitaire par devant », a déclaré le chef de file de l’opposition.

►À lire aussi : Six mois après son enlèvement, Soumaïla Cissé retrouve sa liberté

Depuis sa libération, la maison de Soumaïla Cissé est pleine de monde. Des proches, des amis qui sont venus le saluer. Ce jeudi encore, des dizaines de voitures sont stationnées devant sa résidence. Les curieux s’arrêtent même pour prendre des photos alors qu’à l’intérieur, il y a beaucoup d’émotion. Le salon est plein et c’est vraiment l’effervescence.

Tous les amis, les soutiens, les partisans et les nombreux cadres du parti Union pour la République et la démocratie (URD) attendent une entrevue ou attendent juste d’apercevoir Soumaïla Cissé parce que le voir, c’est l’assurance pour certains de sa libération. C’est un véritable moment de soulagement que vivent les proches de l’opposant. Et tous profitent de ce moment.

Il est entouré de sa femme et ses enfants. Et ce vendredi, la maison se vide petit à petit pour l’heure de la grande prière. Les personnalités présentes veulent célébrer et fêter cette communion.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.