Accéder au contenu principal

Présidentielle ivoirienne: l’opposition se rassemble à Abidjan pour un grand meeting

La coalition de l'opposition demande notamment le retrait de la candidature d'Alassane Ouattara pour un troisième mandat.
La coalition de l'opposition demande notamment le retrait de la candidature d'Alassane Ouattara pour un troisième mandat. SIA KAMBOU / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

À Abidjan va se tenir un grand meeting du front uni de l’opposition. Cet évènement de grande envergure inquiète alors que des troubles sporadiques secouent le pays depuis le mois d’août, entre partisans du président sortants et militants de l’opposition. Autorités et partis assurent néanmoins que toutes les conditions de sécurité sont remplies.

Publicité

Avec notre correspondante à Abidjan, Jenna Le Bras

Selon l’opposition ivoirienne, plusieurs dizaines de milliers de personnes pourraient être présentes ce samedi dans le stade Félix Houphouet Boigny. Il y a quelques jours s’est donc tenu une réunion au siège du PDCI pour donner les grandes directives de ce « giga-meeting ».

L’objectif principal de cette réunion de préparation est de rassurer les militants : « Nous invitons tous nos militants et tous les Ivoiriens épris de paix et de justice à sortir massivement pour dire non au viol de la loi fondamentale de ce pays. Nous voulons ajouter que toutes les dispositions sécuritaires sont prises. Et que donc la peur doit quitter l'esprit des Ivoiriens. »

Mise en garde des autorités

Du côté des autorités, on se dit peu inquiet par ce rassemblement. Mamadou Touré, porte-parole du gouvernement. Il met toutefois en garde les personnes tentées par les démonstrations violentes.

« Concernant cette manifestation de l'opposition, ils sont libres de faire des manifestations en respectant les règles et en respectant l’ordre. Ce que nous ne pouvons pas accepter, c’est les messages de haine, c’est les débordements qui peuvent être de nature à perturber la quiétude des autres citoyens vaquant à leurs occupations. Tant que cela est respecté, il n'y a aucun problème. »

Il est bien entendu prévu le déploiement d’un effectif important de police et de gendarmerie pour sécuriser ce meeting. Les partis d’opposition appellent au pacifisme et promettent aussi que de la sécurité privée viendra renforcer les dispositifs étatiques pour éviter les troubles.

►À lire aussi : Invité Afrique - Pascal Affi N'Guessan : « Nous considérons qu'Alassane Ouattara n'est pas éligible »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.