Accéder au contenu principal

Cameroun: mort de Woungly Massaga, figure de la lutte armée pour l'indépendance

Une vue aérienne de Yaoundé, au Cameroun (image d'illustration).
Une vue aérienne de Yaoundé, au Cameroun (image d'illustration). COLIN DELFOSSE / AFP
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Woungly Massaga, panafricaniste révolutionnaire, figure de la lutte armée pour l'indépendance du Cameroun s’est éteint samedi 17 octobre à Yaoundé, à l’âge de 84 ans.

Publicité

Surnommé « Commandant Kissamba », Woungly Massaga fut à la fin des années 1960 l’un des leaders de ce mouvement indépendantiste alors en conflit avec le pouvoir camerounais d'Ahamadou Ahidjo et la France. Il est mort à Yaoundé le samedi 17 octobre à l'âge de 84 ans.  

Au début des années 1970, il relance l’UPC, parti fondé pour obtenir l'indépendance du Carmoun, après l’assassinat de nombre de ses dirigeants, avant d’en devenir le secrétaire général dans les années 1980.

Woungly Massaga avait également conseillé plusieurs présidents comme le Ghanéen Kwame Nkrumah et l'Angolais Agostinho Neto.

Woungly Massaga est le dernier dirigeant historique de l'UPC.

Anicet Ekané, président du Manidem, retrace le parcours de Woungly Massaga

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.