Accéder au contenu principal

Présidentielle en Guinée: retour au calme après les heurts de lundi

Des policiers à un check-point à Conakry, le 18 octobre 2020.
Des policiers à un check-point à Conakry, le 18 octobre 2020. Reuters
Texte par : RFI Suivre
3 mn

L’opposant Cellou Dalein Diallo, principal adversaire du président Alpha Condé à la présidentielle de dimanche, s'est auto-proclamé vainqueur du scrutin lundi après-midi. La Commission électorale nationale indépendante a, de son coté, rappelé qu'elle était la seule habilitée à proclamer les résultats de ce premier tour.

Publicité

Avec notre correspondant à Conakry, Carol Valade

Des informations qui remontent annoncent une situation calme, en tout cas sur la route qui traverse les quartiers réputés favorables à l’opposition. Dans ces endroits, la soirée de lundi a été marquée par des violences juste après les scènes de liesse.

L’UFDG, principal parti d’opposition, annonce trois morts, mais aucun bilan officiel n’est pour l’instant disponible. Une source gouvernementale assure n’avoir pour l’instant enregistré aucun décès ni blessé par balle, uniquement des accidents.

Un poste avancé des forces de défense et de sécurité de Gnariwada, proche de la banlieue de Conakry, a été incendié dans la nuit, peu après que l’opposant Cellou Dalein Diallo a annoncé que son propre décompte le donnait vainqueur de l’élection présidentielle.

Une déclaration fermement condamnée par le parti au pouvoir et le gouvernement qui parlent d’un acte « irresponsable » et « anti-démocratique ». Une initiative « regrettable », selon un communiqué conjoint signé par la Cédéao, l’Union africaine et les Nations unies.

75% de taux de participation

Le calme semble également revenu en région forestière, dans le sud du pays, où les forces de défense et de sécurité sont déployées après que des troubles ont éclaté à Nzérékoré, Kissidougou et Macenta.

Pendant ce temps, la compilation des résultats se poursuit. Selon le porte-parole de la Céni, la réception des procès-verbaux issus des commissions de centralisation à travers le pays a commencé lundi soir. Une fois le tout dernier procès-verbal reçu, la Céni aura 72 heures pour proclamer les résultats provisoires de ce premier tour. Toujours selon l'organe électoral, le taux de participation à cette élection avoisinerait les 75%.

► À lire aussi: Présidentielle en Guinée: bilan de la journée de vote

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.