Accéder au contenu principal

Faux médecins en RDC: le syndicat SYMECO demande à l'administration de faire le ménage

(illustration) L'entrée principale de l'hôpital Saint Joseph de Kinshasa en RDC.
(illustration) L'entrée principale de l'hôpital Saint Joseph de Kinshasa en RDC. flickr.com
Texte par : RFI Suivre
3 mn

En République démocratique du Congo, le secteur sanitaire est éclaboussé par des révélations sur l’existence de praticiens fictifs et de faussaires qui émargent sur les listes de paie de la prime de risque des médecins. 

Publicité

L’Inspection générale de la santé a déjà détecté 488 noms pour la seule capitale Kinshasa. Il y en aurait aujourd‘hui des milliers à travers le pays. L'Inspection générale de la santé et les syndicats tiennent le même langage sur le sujet, mais le syndicat des médecins du Congo (SYMECO) estime qu’il faut plus que de la détection : il faut lancer des poursuites judiciaires contre les bénéficiaires indus.

« C'est un dossier sale entretenu par un réseau mafieux et dont les acteurs se recrutent non seulement dans certains syndicats de médecins mais aussi et surtout, dans l'administration publique et même dans les banques payeuses, s'insurge le docteur Juvénal Muanda Nlenda, secrétaire général du SYMECO, interrogé par notre correspondant à Kinshasa, Pascal Mulegwa.

De faux médecins en RDC : le gouvernement doit nettoyer le fichier paie et établir les responsabilités, nous explique le docteur Juvénal Muanda Nlenda, secrétaire général du SYMECO.

À lire aussi : En RDC, le ministère de la Santé publique se penche sur les cas de médecins «fictifs»

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.