Accéder au contenu principal

Élections au Burkina Faso: la Codel va déployer 3800 observateurs

Les observateurs de la Codel mettent au point les derniers réglages de leur mission avant le double scrutin du 22 novembre au Burkina Faso.
Les observateurs de la Codel mettent au point les derniers réglages de leur mission avant le double scrutin du 22 novembre au Burkina Faso. © RFI/Paulina Zidi
Texte par : RFI Suivre
4 mn

Les électeurs burkinabè seront appelés aux urnes dimanche pour des élections couplées, présidentielle et législatives. La campagne s’est terminée vendredi soir. Selon la Céni, 10 660 observateurs nationaux et internationaux seront déployés sur le terrain, dont les 3800 observateurs de la Codel. La Convention des organisations de la société civile pour l'observation domestique des élections rassemble 19 organisations de la société civile burkinabè.

Publicité

Avec notre envoyée spéciale à Ouagadougou, Carine Frenk

« Lorsque vous arrivez à votre bureau de vote, la liste des électeurs doit être affichée devant le bureau, si ce n’est pas fait, vous envoyez un message au QG. »

Séance de formation vendredi au Splendid hôtel où la Codel a installé son QG. C’est là que seront centralisées et traitées, les informations qui arrivent du terrain. Pour Lydia Zanga, secrétaire exécutive de la Codel, il ne s’agit pas de faire un simple rapport après le vote.

« Les types d’incidents que nous pourrons consulter sur le terrain, cela peut être des attaques terroristes ou des menaces d’attaques qui empêchent les bureaux d’ouvrir. Ou bien qu’il manque des bulletins dans un bureau ou que des bulletins ont été intervertis ou que des citoyens ont été empêchés de voter, donc ces informations sont transmises à la Commission électorale ou aux structures de sécurité, pour que des correctifs soient apportés. Donc c’est vraiment un dispositif proactif qui contribue à la transparence et à la paisibilité des élections. »

Toutes les informations seront publiées en temps réel sur la plateforme internet BurkinaVote.org. « Dès que l’information arrive, il y a toute une équipe derrière qui effectue du contrôle qualité et après vérification, elle est mise en ligne », explique Mamadou Seck, assisant technique à la structure de veille.

La Codel sera en mesure de couvrir 30 % des bureaux de vote sur l’ensemble du territoire.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.