Accéder au contenu principal

Présidentielle au Burkina Faso: près de la moitié des résultats communaux proclamés

Opération de vote au Burkina Faso.
Opération de vote au Burkina Faso. Issouf SANOGO AFP
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Trois jours après le double scrutin du 22 novembre 2020, le pays attend toujours les résultats du premier tour. La Commission électorale continue d’égrener les résultats commune par commune. Près de la moitié des votes exprimés sont déjà connus.

Publicité

Avec notre envoyée spéciale à Ouagadougou, Carine Frenk

Pour le moment, les résultats d’un peu plus de 196 communes sur 351 ont été dévoilés. La Céni publie sur son site internet tous les résultats au fur et à mesure, dans un souci de transparence. En nombre de voix, cette proclamation approche de la moitié puisqu'il manque des arrondissements importants de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso qui représentent 30% de l’électorat. L’attente se prolonge.

Selon une source à la Céni, 83% des bureaux de vote ont désormais été compilés. Par ailleurs, la Commission confirme que les cinq commissaires de l’opposition qui avaient suspendu leur participation pour dénoncer l’absence de compilation manuelle au niveau des centres communaux ont finalement regagné leur place ce mercredi matin au sein de l’institution en charge des élections. Les diplomates de la Cédéao, de l’Union africaine et de la Francophonie ont mené une mission de bons offices pour éviter que le processus ne dérape.

Les chefs de mission de la Cédéao et de l'Union africaine lors d'une conférence de presse, ce mercredi 25 novembre, à Ouagadougou.
Les chefs de mission de la Cédéao et de l'Union africaine lors d'une conférence de presse, ce mercredi 25 novembre, à Ouagadougou. © RFI / Paulina Zidi

La Cédéao et l’Union africaine viennent d’ailleurs de présenter leur rapport après le vote de dimanche. « Globalement, le processus s'est déroulé dans un environnement paisible en dépit du contexte sécuritaire tendu. Ces élections législatives et présidentielle constituent une étape cruciale dans la consolidation de la paix et la promotion de la démocratie. La mission lance un appel aux candidats à respecter les résultats issus des urnes et les exhorte à recourir, en cas de besoin, aux voies légales pour le règlement de tout contentieux électoral », a déclaré Kabiné Komara, l’ancien Premier ministre guinéen qui a conduit la mission d’observation de la sous-région.

Un peu plus tôt dans la matinée, l’opposition a annulé la petite manifestation qu’elle avait prévu d’organiser devant le QG de la Céni.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.