Accéder au contenu principal

Niger: dernier hommage national à l’ancien président Mamadou Tandja

L'ancien président Mamadou Tandja à son arrivée à son domicile, salué par ses proches, le 10 mai 2011.
L'ancien président Mamadou Tandja à son arrivée à son domicile, salué par ses proches, le 10 mai 2011. AFP/Boureima Hama
Texte par : RFI Suivre
4 mn

Les obsèques officielles de Mamadou Tandja ont eu lieu ce jeudi matin au palais de la présidence. L’ancien président du Niger s’est éteint mardi à l’âge de 82 ans.

Publicité

Avec notre correspondant à Niamey, Moussa Kaka

C’est par la prière aux morts que la cérémonie de la levée du corps de l’ancien président Tandja Mamadou a débuté au palais présidentiel. Le président Issoufou Mahamadou a présidé en personne cette cérémonie, en présence des membres de la famille du défunt et de plusieurs centaines d’invités.

« Mamadou Tandja, pour la dernière fois donc, nous voici réunis autour de toi, ta famille et tous ceux qui, si nombreux, t’ont connu à travers la longue et exceptionnelle carrière qui fut la tienne. À ton pays, ton cher pays, le Niger, tu as tout donné, y compris ta personne », a prononcé l’ancien Premier ministre Oumarou lors de l’oraison funèbre.

Des personnalités civiles et militaires étaient présentes pour rendre hommage à l’ancien président. « La disparition du président Tandja afflige l’ensemble du peuple nigérien. C’est un fils du terroir, que son âme repose en paix », a déclaré l'ancien président Mahamane Ousmane. « Nous ne pouvons pas l’oublier et nous ne pouvons pas ne pas lui rendre l’hommage qu’il mérite », a rajouté Bazoum Mohamed, l’ex-ministre de l’Intérieur, et chef du parti au pouvoir.

Tout le long de l’axe menant à l’aéroport, les habitants de Niamey ont tenu à saluer la mémoire du président Tandja en route pour sa dernière demeure, son village natal de Maïné-Soroa.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.