Accéder au contenu principal

Présidentielle au Ghana: passe d'armes entre candidats sur la gratuité du secondaire

Vue de Accra, la capitale du Ghana.
Vue de Accra, la capitale du Ghana. Creative Commons/Guido Sohne
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Les deux principaux candidats à l'élection présidentielle ghanéenne se sont de nouveau affrontés ce jeudi 26 novembre, par meetings interposés, sur la question de la gratuité de l'enseignement secondaire. Cette mesure-phare du président Nana Akufo-Addo a permis à plus de 430 000 élèves de retrouver les bancs de l'école. Mais son rival John Dramani Mahama en revendique lui aussi la paternité.

Publicité

« Mensonges et manipulation ne vous feront pas gagner », a déclaré Nana Akufo-Addo à son principal adversaire John Dramani Mahama. Lors d'un meeting, le 26 novembre, dans le centre du pays, le président ghanéen sortant s'en est pris au candidat du Nouveau congrès démocratique (NDC). 

Il l'accuse de mentir aux électeurs en revendiquant la paternité de la gratuité de l'enseignement secondaire, lancée il y a trois ans par l'actuel président. Le président sortant s'est dit choqué par ce qu'il appelle « une campagne de propagande » menée par son principal rival.

Plébiscitée par la population

En meeting dans le nord du pays, John Dramani Mahama a rappelé à ses partisans qu'il était à l'origine de cette réforme, accusant le président d'en avoir ensuite bâclé sa mise en œuvre. Des critiques balayées par Nana Akufo-Addo, qui explique que son rival avait rejeté son idée à l'époque car jugée trop chère.

Leur querelle politique illustre l'importance de la gratuité de l'enseignement secondaire dans cette campagne présidentielle. Depuis sa mise en œuvre en 2017, elle est plébiscitée par la majorité de la population.

Dans moins de deux semaines, les électeurs ghanéens se rendront aux urnes pour élire leur nouveau président et députés aux élections présidentielles et législatives du 7 décembre prochain.

► À lire aussi : Ghana: débat sur la scolarisation massive et la surpopulation dans les écoles

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.