Accéder au contenu principal

Rwanda: «J’ai été kidnappé», affirme l’opposant Paul Rusesabagina lors d'une audience à Kigali

L'opposant rwandais Paul Rusesabagina à son arrivée à la Cour de justice de Nyarugenge, à Kigali, le 2 octobre 2020.
L'opposant rwandais Paul Rusesabagina à son arrivée à la Cour de justice de Nyarugenge, à Kigali, le 2 octobre 2020. AFP Photos/Simon Wohlfahrt
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Paul Rusesabagina, opposant rwandais dont l’histoire a inspiré le film Hotel Rwanda, assure avoir été « kidnappé » par les autorités rwandaises. C’est en tout ce qu’il a déclaré, vendredi 27 novembre, lors d’une audience, à Kigali, qui devait examiner sa demande de libération sous caution. Une première depuis son arrestation dans des circonstances floues, fin août, pour des accusations de terrorisme.

Publicité

Avec notre correspondante à Kigali, Laure Broulard

« J’ai été kidnappé. Ils ont pris tous mes papiers. Ils m’ont lié les jambes et les poignets et m’ont bandé les yeux », a déclaré Paul Rusesabagina devant la Cour.

C’était, selon un communiqué de la famille de Paul Rusesabagina, la première audience où l’accusé était défendu par un avocat de son choix, Maître Gâtera Gashabana, qui a affirmé que l’opposant avait été détenu au secret entre le 27 août, jour de sa disparition à Dubaï, et le 31 août, lorsqu’il a été présenté aux médias rwandais.

Ses accusations ont été rejetées par le procureur, Jean Cabin Habimana, qui a assuré que Paul Rusesabagina avait été arrêté à Kigali, selon des procédures régulières.

Lors d’une conférence de presse virtuelle, le 6 septembre dernier, le président Paul Kagame avait quant à lui laissé entendre que l’opposant était tombé dans un piège… Une version qui avait été confirmée par Paul Rusesabagina lui-même, dans une interview au New York Times. « Quand j’ai atterri à Kigali, je pensais être à Bujumbura, au Burundi », avait-il précisé.

Rappelons que Paul Rusesabagina, membre de la plateforme de l’opposition rwandaise en exil, MRCD, est visé par treize chefs d’accusation, tous liés à des faits de terrorisme. La date de son procès est encore inconnue.

► À lire aussi: Depuis sa cellule à Kigali, l’opposant rwandais Paul Rusesabagina témoigne

 

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.