Niger: un lourd bilan redouté après l'attaque de la localité de Toumour

La localité de Toumour se situe à la frontière avec le Nigeria.
La localité de Toumour se situe à la frontière avec le Nigeria. © Capture d'écran Google Maps
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Au moins 27 personnes, selon un responsable interrogé par l'AFP, ont été tuées dans la nuit de samedi à dimanche, dans la localité de Toumour, dans la région de Diffa, dans le sud-est du Niger. Selon un responsable du département de Bosso dont relève cette commune, cette attaque aurait été perpétrée par le groupe Boko Haram.

Publicité

En début de soirée, près de 70 hommes armés sont arrivés dans la commune, ont tiré et incendié des milliers de maisons ainsi que le marché central. Depuis des années, la région de Diffa est régulièrement victime de raids de ce genre menés par Boko Haram. La commune de Toumour accueillait des milliers de déplacés.

Une localité qui résistait

Moussa Tchangari, secrétaire général de l'association Alternative espace citoyen, et originaire de la région de Diffa, ne cache pas son dépit : « C’est une attaque vraiment d’ampleur puisque les assaillants ont brûlé des centaines d’habitations, des habitations de fortunes de déplacés et de réfugiés. Mais il y a eu aussi des personnes qui ont été tuées. Dans la zone, c’était l’une des rares localités où la population avait décidé de rester. Et il y a eu plusieurs attaques dans cette localité. Malheureusement avec cet événement, on ne sait pas si cette résistance va continuer ou si elle va s’estomper. Ça montre aussi un peu que le chef de l’État a du mal à assurer la sécurité dans la zone. »

Cet incident est révélateur du climat dans le pays alors qu’avait lieu le même jour des élections municipales, selon Moussa Tchangari. « C’est un problème sérieux, on sait définitivement que la sécurité va peser beaucoup dans le processus électoral. C’est certain ! »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail