La Somalie annonce la rupture de ses relations diplomatiques avec le Kenya

Vue du centre administratif de Nairobi, la capitale du Kenya.
Vue du centre administratif de Nairobi, la capitale du Kenya. Sam Stearman/Wikipédia
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Les diplomates somaliens en poste au Kenya ont sept jours pour rentrer au pays. Même chose pour les diplomates kényans présents en Somalie. Depuis plusieurs mois, la tension est vive entre les deux pays voisins. Mogadiscio accuse Nairobi d’ingérence.

Publicité

Avec notre correspondante à Nairobi, Charlotte Simonart

La visite officielle du président de la région du Somaliland, arrivé ce lundi 14 décembre, au Kenya, a mis le feu aux poudres. Le Somaliland est une région autoproclamée indépendante, mais considérée comme faisant partie à part entière de la Somalie par Mogadiscio. Cette visite officielle dure trois jours durant laquelle il est question d’une présence diplomatique du Kenya à Hargeisa, la capitale du Somaliland.

Un véritable affront pour Mogadiscio qui dénonce les « violations politiques récurrentes et éhontées du Kenya contre la souveraineté de la Somalie. » Depuis des mois, les deux voisins d’Afrique de l’Est se livrent à une guerre diplomatique sans fin. En toile de fond, plusieurs contentieux parmi lesquels un territoire maritime pétrolifère que se disputent les deux pays, mais aussi le soutien du Kenya au président de la région du Jubaland, Ahmed Madobe, fervent opposant au gouvernement central de Somalie.

Suite à cette rupture diplomatique entre Nairobi et Mogadiscio, le gouvernement kényan assure que des discussions sont en cours pour tenter d’apaiser la situation.

► À lire aussi : Le Kenya accuse la Somalie d'avoir violé son intégrité territoriale

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail