Accéder au contenu principal

Covid-19 en RDC: le président Tshisekedi annonce un couvre-feu national

Une vue du quartier de la Gombe, le quartier d'affaires de Kinshasa (illustration).
Une vue du quartier de la Gombe, le quartier d'affaires de Kinshasa (illustration). REUTERS/Kenny Katombe
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Sur décision de Félix Tshisekedi, la RDC prend de nouvelles mesures draconiennes pour lutter contre le coronavirus. Mardi soir, le président a décidé de décréter un couvre-feu sur l’ensemble du territoire national dès ce vendredi. Désormais, 22 des 26 provinces du pays sont touchées et le nombre des cas explose dans la capitale Kinshasa et dans le Nord-Kivu.

Publicité

Avec notre correspondant à Kinshasa, Pascal Mulegwa

Les derniers chiffres ont inquiété le chef de l’État et ses experts réunis, ce mardi soir, au palais présidentiel. Un record en dépit des mesures déjà en place : 345 nouveaux cas ont été officiellement détectés ce lundi, dont 298 à Kinshasa où en dépit de la pandémie, la circulation dans la ville reste intense même en soirée.

Résultat, les autorités ont donc annoncé l’instauration d’un couvre-feu sur l’ensemble du pays. De 21 heures à 5 heure du matin, la circulation sera soumise à une autorisation spéciale des autorités,  exception faite aux personnes se trouvant dans des situations d’urgence sanitaire, selon un compte-rendu de la présidence congolaise.

Vacances dès ce vendredi

À cette annonce s’ajoutent des mesures qui vont notamment concerner le secteur éducatif. La rentrée académique est renvoyée à une date ultérieure. Et au niveau des écoles, les élèves vont bénéficier de vacances anticipées dès ce vendredi.

Les grands rassemblements sont interdits tout comme les réunions de plus de dix personnes, c’est le cas des productions artistiques, des kermesses et des cérémonies festives. Les compétitions sportives à huis-clos vont quant à elle se poursuivre. Des mesures qui vont avoir un poids économique.

Si la décision est aussi brusque, c’est parce que les autorités sanitaires n’ignorent pas que les cas sont beaucoup plus nombreux que ceux détectés officiellement en raison de l’insuffisance des tests. L’une des causes de la résurgence de la pandémie est le relâchement de la population dans l’application des mesures barrières.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.