Accéder au contenu principal

Togo: les deux leaders de l'opposition DMK libérés sous contrôle judiciaire

Une vue de Lomé, la capitale du Togo.
Une vue de Lomé, la capitale du Togo. wadr.org
Texte par : RFI Suivre
4 mn

Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson et Gérard Djossou ont été mis en liberté provisoire et placés sous contrôle judiciaire au Togo ce jeudi 17 décembre. Ces deux membres de la Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK), sont accusés « d'atteinte à la sécurité intérieure de l'Etat et de groupement de malfaiteurs ». Ils avaient été arrêtés fin novembre. « L'instruction préparatoire n'est pas terminée. Ils peuvent être rappelés à tout moment », a déclaré le procureur de la République.

Publicité

Quelques semaines de détention les ont épuisés, mais ce sont des combattants de la liberté, ils sont debout, déterminés pour leur engagement politique. Nos clients étaient inculpés de groupement de malfaiteurs et atteinte à la sécurité intérieure de l’État. Face à une infraction pareille, évidemment vous pouvez imaginer, si le ministère public n’a pas pu s’opposer à la demande de mise en liberté provisoire, c’est qu’évidemment il n’y a pas d’élément de preuves pertinentes dans le dossier en l’état qui pourra soutenir une application jusqu’au terme.

Maître Darius Atsoo, avocat des deux prévenus

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.