Accéder au contenu principal

RDC: RFI soutient son correspondant Pascal Mulegwa poursuivi en diffamation

RFI soutient son correspondant en RDC, Pascal Mulegwa.
RFI soutient son correspondant en RDC, Pascal Mulegwa. RFI
Texte par : RFI Suivre
4 mn

Notre correspondant en République démocratique du Congo, Pascal Mulegwa, poursuivi en diffamation par José Makila, l'ancien vice-Premier ministre en charge des Transports, a comparu mardi 22 décembre devant la justice. RFI fait confiance à la justice congolaise et assure son correspondant, Pascal Mulegwa, de tout son soutien.

Publicité

Le 20 septembre dernier, notre confrère avait rendu compte sur l'antenne et sur le site de RFI d'un rapport de l'ODEP qui accusait le sénateur José Makila d'avoir détourné de l'argent pour financer sa campagne électorale. 

Les avocats de Pascal Mulegwa se sont étonnés que seul notre confrère, correspondant de RFI à Kinshasa, soit jugé et que l'ODEP, auteur du rapport cité, ne soit même pas entendu dans le cadre de ce dossier.

Sur demande des avocats de la défense, le tribunal a estimé par ailleurs indispensable de confronter les propos attribués à Pascal Mulegwa dans la citation à comparaître avec ceux effectivement diffusés le 20 septembre 2020 sur RFI, des propos qui respectent scrupuleusement les règles déontologiques dans leur formulation. Le procès a été reporté au 29 décembre.

 

Communiqué de RFI :

« En République démocratique du Congo, le sénateur José Makila, ancien Vice-Premier ministre congolais en charge des Transports, a porté plainte le 21 septembre dernier contre l’Observatoire de la dépense publique (ODEP) et contre l'un des correspondants de RFI à Kinshasa, Pascal Mulegwa. La veille, le 20 septembre, notre confrère avait rendu compte sur l'antenne et sur le site de RFI d'un rapport de l'ODEP qui accusait le sénateur d'avoir détourné de l'argent pour financer sa campagne électorale.

Ce mardi 22 décembre, Pascal Mulegwa a été cité seul à comparaître devant le Tribunal de paix de Kinshasa Ngaliema. Mandatés par RFI, Journalistes en Danger (JED) et l’ODEP, les avocats de Pascal Mulegwa ont soulevé deux exceptions. Ils se sont étonnés que seul notre confrère soit jugé et que l'ODEP, auteur du rapport cité par RFI, ne soit même pas entendu dans le cadre de ce dossier. Ils ont également fait valoir que le plaignant n’avait pas saisi le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel et de la Communication (CSAC), ce qui est selon eux une obligation légale. 

Le Tribunal a décidé de joindre les deux exceptions au fond pour se prononcer par un seul et même jugement, décision contre laquelle les avocats de Pascal Mulegwa ont interjeté appel. Sur demande des avocats de la défense, le Tribunal a estimé par ailleurs indispensable de confronter les propos attribués à Pascal Mulegwa dans la citation à comparaître avec ceux effectivement diffusés le 20 septembre 2020 sur RFI, qui respectent scrupuleusement les règles déontologiques dans leur formulation.

Le procès a été reporté au 29 décembre 2020.

RFI assure avoir proposé à de nombreuses reprises au sénateur José Makila d’exercer son droit de réponse, ce qu’il n’a pas souhaité faire jusqu’ici. Nous restons toujours disponibles pour qu’il puisse exercer ce droit, conformément aux règles de déontologie journalistique.

RFI fait confiance à la justice congolaise et assure son correspondant, Pascal Mulegwa, de tout son soutien. RFI fait tout ce qui est en son pouvoir pour que ses droits soient respectés. »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.