RDC: actions en justice contre l'ancien chef des renseignements

Kinshasa (image d'illustration).
Kinshasa (image d'illustration). Wikimedia/CC
Texte par : RFI Suivre
2 mn

En RDC, des personnalités passées par les geôles du régime Kabila entreprennent des actions en justice contre l'ancien chef des renseignements, Kalev Mutondo. À Kinshasa, le militant de la société civile Christopher Ngoyi et à Lubumbashi l'homme politique Jean Claude Muyambo, ont, chacun, déposé leur plainte. Ils disent avoir été victimes de l'arbitraire et de sévices de la part de l'ancien très puissant administrateur général de l'ANR.

Publicité

Avec notre correspondant à Kinshasa, Kamanda Wa Kamanda Muzembe

Enlèvement, torture, tentative d'assassinat, Christopher Ngoyi est catégorique dans sa plainte. Les faits se sont déroulés en 2015. Militant de la société civile, il est arrêté pour son rôle dans les manifestations contre le glissement des élections prévues à la fin du deuxième mandat de Joseph Kabila.

Christopher Ngoyi déclare avoir passé 21 jours dans les geôles de l'ANR, puis 18 mois à la prison centrale de Makala. Dans ce pénitencier, il rejoint Jean-Claude Muyambo, arrêté, lui, quelques jours plus tôt pour avoir été, dit-il, l'un des organisateurs de ces manifestations. Jean-Claude Muyambo restera en prison pendant près de quatre ans, période durant laquelle on l'accusera aussi de spoliation d'immeuble. 

Le présumé propriétaire de ce bien, le citoyen grec Emmanuel Stoupis, fait d'ailleurs désormais l'objet d'un plainte de Jean-Claude Muyambo, et se trouve depuis plusieurs jours aux arrêts dans cette même prison de Makala. Contacté hier au téléphone, l'ancien administrateur de l'ANR, Kalev Mutondo, a refusé de commenter les plaintes déposées contre lui.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail