L'armée nigériane dément la prise de sa base de Marte par des jihadistes

Deux soldats nigérians (photo d'illustration).
Deux soldats nigérians (photo d'illustration). BOUREIMA HAMA / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Ce week-end, des sources militaires avaient affirmé à nos confrères de l'Agence France Presse que cette base située dans le nord-est du Nigeria avait été attaquée et occupée depuis vendredi par des groupes jihadistes présumés affiliés au groupe Etat islamique en Afrique de l'Ouest, avant d'être reprise par une mission ce dimanche.

Publicité

L'État islamique en Afrique de l'ouest avait même revendiqué cette attaque et assuré avoir tué sept soldats et en avoir capturé huit autres.

Pour le général major John Enenche, coordinateur des opérations de communication pour la défense, c'est une campagne de désinformation, cette base n'a jamais été occupée :

« Nous sommes à Marte. Ils n'ont jamais pris cette position. À Marte, nous avons une position militaire que les jihadistes avaient l'intention d'attaquer. Nous avons eu l'information la semaine dernière, mercredi. Nous avions le renseignement et nous leur avons tendu une embuscade. Quand ils sont venus nous attaquer, nous les avons attaqués et bien sûr ils ont répondu. Nos troupes au sol étaient appuyés par les forces aériennes. C'était à 6h vendredi soir.

Nous avons mené un bon combat. Plusieurs d'entre eux ont été neutralisés, tués avec bien sûr un nombre de corps d'enfants qu'on ne peut pas compter. Voila ce qui s'est passé. Et au moment où je vous parle, on est là-bas pour pousser notre avantage et prendre le contrôle de toute la zone. Le gouvernement de Borno nous a donné de l'aide à distribuer à la population et c'est ce que ferons ce lundi. »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail