Bobi Wine appelle les Ougandais à «poursuivre le combat pour la liberté»

L'opposant ougandais Bobi Wine est bloqué à son domicile depuis samedi dernier.
L'opposant ougandais Bobi Wine est bloqué à son domicile depuis samedi dernier. Sumy SADRUNI AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

L’opposant Bobi Wine s’est exprimé lors d’un live sur les réseaux sociaux pour la première fois depuis l’annonce des résultats des élections générales et la réélection contestée du président sortant Yoweri Museveni pour un sixième mandat. Bloqué à son domicile depuis samedi dernier, l’opposant a appelé les Ougandais à rejeter le résultat du scrutin.

Publicité

Avec notre correspondante à Kampala, Lucie Mouillaud

Une semaine après le scrutin, le principal candidat de l’opposition Bobi Wine l’affirme : la contestation des résultats de l’élection n’est pas terminée. « La révolution continue, et rien n’arrêtera la révolution du peuple. Le régime essaie désespérément de fermer ce chapitre, et de prétendre que tout le monde est passé à autre chose. Mais je leur dis aujourd’hui : ce n’est que le début. Nous retirons du pouvoir un dictateur. »

Bobi Wine condamne depuis les élections de nombreuses fraudes : bourrages d’urnes et arrestations des observateurs de son parti notamment. L’opposant, qui affirme être « assigné à résidence » dans sa maison à Magere depuis le scrutin, appelle les Ougandais à rejeter les résultats annoncés par la commission électorale.

« J’appelle tous les Ougandais. Je vous encourage, vous tous, à utiliser vos idées et des moyens non violents et légaux pour s’engager dans le combat pour une liberté entière. Les Ougandais doivent se lever, se lever pour l’occasion afin de se libérer et de libérer leur pays. »

L’opposant doit annoncer dans quelques jours s’il déposera un recours à la Cour suprême contre les résultats de la présidentielle. La date limite pour tout recours est fixée au 29 janvier. 

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail