Congo-B: Denis Sassou-Nguesso annonce sa candidature à la présidentielle

Le président congolais Denis Sassou-Nguesso a officiellement annoncé sa candidature à la prochaine élection présidentielle (image d'illustration)
Le président congolais Denis Sassou-Nguesso a officiellement annoncé sa candidature à la prochaine élection présidentielle (image d'illustration) PIUS UTOMI EKPEI / AFP
Texte par : RFI Suivre
4 mn

Plusieurs fois sollicité pour être candidat à sa propre succession lors de la présidentielle programmée le 21 mars prochain, le chef de l’Etat congolais Denis Sassou-Nguesso a mis à profit, samedi 23 janvier 2021, une cérémonie de lancement des travaux de construction d’une route à Kibangou dans le Niari pour annoncer sa candidature.

Publicité

Avec notre correspondant à Brazzaville, Loïcia Martial

À Kibangou, c’est après une pluie qui est tombée sans discontinuer toute la matinée que les notables de la contrée ont remis au président ce qu’ils désignent par les attributs du pouvoir : une vieille natte et une autre toute neuve, symbole de la continuité, selon leur expression. À ces nattes il faut ajouter une peau et des dents de panthère ou encore des noix de cola.

Avant de lui remettre ces attributs, les notables ont demandé avec insistance au président Denis Sassou-Nguesso de faire acte de candidature pour la présidentielle du 21 mars. Il a répondu sans détours.

« Oui ! Nous nous portons candidat à l’élection présidentielle de mars prochain. Et, nous pensons qu’ensemble dans la paix nous allons poursuivre la longue marche vers le développement de notre pays », a déclaré le président qui cumule 36 ans à la tête du Congo.

Des jeunes ex-combattants du Niari ayant tourné le dos à la violence et regroupés au sein d’une association dénommée Dynamique pour la paix lui ont remis symboliquement une enveloppe de 5 millions de francs CFA en guise de contribution à sa caution à la candidature. Une caution fixée à 25 millions de francs CFA.

À lire aussi : Présidentielle au Congo-Brazzaville: Denis Sassou Nguesso investi officiellement par son parti

Après l'annonce du président Denis Sassou-Nguesso, la société civile congolaise n’a pas tardé à réagir. Joe Washington Ebina, l'une des figures de la société civile, estime qu'il est temps de tourner la page Sassou-Nguesso, en estimant que sa candidature ne va rien apporter de nouveau au pays. 

La question est de savoir si les précédentes candidatures ont apporté un grand développement au Congo. Est-ce que les libertés ont été sauvegardées, est-ce que l’économie a avancé, est-ce que les populations ont eu amélioration de leurs conditions de vie ? Absolument pas.

Joe Washington Ebina, l'une des figures de la société civile congolaise

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail