Reportage

Après plusieurs reports, le Mali fait sa rentrée scolaire

La rentrée scolaire pour le compte de l’année 2020-2021 s’effectue ce lundi 25 janvier au Mali après plusieurs reports dus principalement à la pandémie de coronavirus (image d'illustration)
La rentrée scolaire pour le compte de l’année 2020-2021 s’effectue ce lundi 25 janvier au Mali après plusieurs reports dus principalement à la pandémie de coronavirus (image d'illustration) Getty Images
Texte par : RFI Suivre
6 mn

Maintes fois repoussée du fait de grèves dans l’enseignement mais aussi et surtout de la crise sanitaire liée au coronavirus, la rentrée scolaire pour le compte de l’année 2020-2021 s’effectue ce lundi 25 janvier au Mali.

Publicité

Avec notre correspondant à Bamako, Kaourou Magassa

Au pied de la colline où trône la faculté de Bamako, Moussa Keita bavarde avec ses amis dans les rues du quartier de Badalabougou. Étudiant en comptabilité et gestion, il n’a pas mis les pieds dans un amphithéâtre depuis des mois. Il a mis à profit ce temps pour s’auto-former, se perfectionner dans l’utilisation de logiciel. Aujourd’hui, il a hâte de reprendre les cours.

« C’était une chance de se rattraper, mais au-delà de cette chance, il y avait des inquiétudes. Parce qu’il me faut quand même un diplôme, il me faut quand même un cursus universitaire aussi régulier pour avoir un diplôme à temps et pour travailler de façon officielle. »

Manque de moyens

De son côté, Boubacar Diakité, directeur du second cycle de Bacodjicoroni 2, se dit prêt à accueillir ses élèves. Toutes les salles de classe et les bureaux de son établissement public ont été désinfectés ce week-end. Il dispose de kits de lavage de mains et a reçu des masques lavables du gouvernement qui seront distribués aux enseignants et aux élèves. Mais pour le reste des mesures barrières, il fait face à un manque d’espace.

« La distanciation jusqu’à un mètre, le Mali n’a pas ces moyens-là. Il ne faut pas se leurrer, pas mentir, il n’y a pas de classes. Il y a beaucoup, beaucoup d’élèves dans ces salles-là, donc ce n’est pas du tout facile. » Au second cycle de Bacodjicoroni 2, ce sont 390 élèves répartis dans cinq classes qui reprendront le chemin de l’école.

Assis derrière un bureau avec une liste sous les yeux, Ahmed Agussia Dicko, enseignant, est en ce jour de rentrée réquisitionné pour distribuer les masques de protection aux élèves. Issiaka Sall attend sagement dans la file. L’an dernier, il était le premier de sa classe avec 14 de moyenne générale. Aujourd’hui, il intègre la classe de 9e, à la fin de l’année scolaire, il passera le diplôme d’étude fondamentale, le brevet des collèges. Pour lui, l’école est un passage obligé pour nourrir son ambition de devenir pilote.

53 - MALI _Enrobé Reprise des cours -

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail