Législatives en Côte d’Ivoire: le RHDP mobilise ses ministres

(illustration) Le président Ouattara, en campagne, lors d'un meeting du RHDP, en août 2020 à Abidjan.
(illustration) Le président Ouattara, en campagne, lors d'un meeting du RHDP, en août 2020 à Abidjan. REUTERS/Luc Gnago/File Photo
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Les partis politiques sont en ordre de marche vers les législatives du 6 mars. Des centaines de candidats sont en lice pour le renouvellement, au terme d’un scrutin à un tour, des 255 sièges de l’Assemblée nationale, répartis sur 205 circonscriptions. Le RHDP présente des candidats partout et se dit sûr de sa victoire.

Publicité

Avec notre correspondant à Abidjan, Pierre Pinto

Lors du dépôt des dossiers du parti à la CEI, le directeur exécutif du RHDP Adama Bictogo affichait sérénité et certitude quant à la victoire de son camp avec « une majorité très confortable ».

Pour autant, le parti présidentiel ne semble pas prendre ce scrutin à la légère. Il sort même la cavalerie lourde. Ainsi, pas moins d’une trentaine de membres du gouvernement sont en lice, Premier ministre en tête. Hamed Bakayoko est candidat à Séguéla dans le nord-ouest du pays.

Candidats également, entre autres, le ministre des Affaires étrangères, Ally Coulibaly, dans le centre nord ; la ministre de l’Education, Kandia Camara, à Abobo, ou encore le ministre de l’Agriculture, Kobenan Kouassi Adjoumani ; celui de la Santé, Eugène Aka Aouélé ; de la Culture, Raymonde Goudou Koffi, ou du Plan, Niale Kaba, dans leurs fiefs respectifs.

Le ministre du Tourisme Siandou Fofana vise un siège à Port-Bouet où il a perdu les municipales il y a deux ans et demi. Son collègue, au Commerce Souleymane Diarassouba est en lice lui à Yamoussoukro.

Certains proches collaborateurs du président Ouattara sont aussi candidats. C’est le cas de son directeur de cabinet Fidèle Sarassoro, ou encore du secrétaire d’Etat à la présidence Patrick Achi. Adama Bictogo est également en lice.

Le RHDP a investi sous ses couleurs certaines « prises de guerre » comme les soroïstes et députés sortants Mamadou Kanigui Soro ou Célestine Trazere.

À noter aussi la candidature de l’écrivain et directeur du journal Fraternité matin, Venance Konan, à Daoukro, fief du PDCI.

► À lire aussi: Législatives en Côte d’Ivoire: tour d'horizon des forces en présence

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail