RDC: les partisans de Bemba et Katumbi réservent toujours leur réponse sur l’Union sacrée

Moïse Katumbi (G) et Jean-Pierre Bemba (D) à Bruxelles, Belgique, en septembre 2028. (Image d'illustration)
Moïse Katumbi (G) et Jean-Pierre Bemba (D) à Bruxelles, Belgique, en septembre 2028. (Image d'illustration) © AFP - JOHN THYS
Texte par : RFI Suivre
2 mn

En RDC, intenses activités de l'informateur ce week-end. Le sénateur Modeste Bahati, chargé par le président Tshisekedi de trouver une nouvelle majorité à l'Assemblée nationale, a reçu plusieurs groupes, presque tous déjà acquis à l'Union sacrée de la nation initiée par le chef de l'État. Mais le calendrier de l'informateur aura été quelque peu perturbé, le MLC de Jean-Pierre Bemba et Ensemble de Moïse Katumbi tardant encore à se prononcer alors que les discussions entre ces deux groupes et la présidence se poursuivent.

Publicité

Avec notre correspondant à Kinshasa, Kamanda Wa Kamanda

Une petite délégation d'Ensemble de Moïse Katumbi a rencontré l'informateur ce week-end. Ces élus ont promis de revenir ce lundi avec leurs 37 députés nationaux. Un rendez-vous qui risque cependant de ne pas être tenu. Les pro-Katumbi, après la restitution à leur base des échanges qu'ils ont eus avec le sénateur Modeste Bahati, ont décidé hier d'en discuter d'abord avec leurs collègues du MLC de Jean-Pierre Bemba. Et cette rencontre est annoncée pour ce lundi.

Programmés hier à l'agenda de l'informateur, les délégués du MLC n'ont pas été aperçus au Fleuve Congo Hôtel où Modeste Bahati a installé ses services. On peut penser qu'ils attendent cette discussion avant de se prononcer. En tout cas, les pro-Katumbi et les pro-Bemba sont inquiets de la ruée des membres du FCC vers l'Union sacrée de la nation. Ils craignent que l'action du chef de l'État ne soit sabordée.

À ceci, l'ex-FCC Guy Mafuta, reçu samedi comme bien d'autres transfuges du PPRD par l'Informateur, a déclaré qu'adhérer à l'Union sacrée, c'est soutenir le chef de l'État, « le seul Congolais qui a proposé un programme à la nation ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail