Centrafrique: la CIRGL prévoit un deuxième mini-sommet

Luanda, la capitale angolaise, accueillera un mini-sommet sur la situation en Centrafrique la semaine du 8 février 2021.
Luanda, la capitale angolaise, accueillera un mini-sommet sur la situation en Centrafrique la semaine du 8 février 2021. Benjamin SHEPPARD / AFP

La Conférence internationale sur la région des Grands lacs (CIRGL) organisera un deuxième mini-sommet à Luanda, en Angola, dans dix jours, après celui qui s'est tenu, vendredi 29 janvier, dans la capitale angolaise, pour évoquer la situation en Centrafrique.

Publicité

Lors du sommet de vendredi de la CIRGL, qui regroupe les chefs d'État de la région, les participants ont « réitéré la validité des élections du 27 décembre » en Centrafrique et affirmé qu'ils « ne permettront pas que des acteurs qui s'opposent aux résultats prennent le pouvoir par la force ».

« Les chefs d'État et de gouvernement appellent les forces rebelles à observer un cessez-le-feu unilatéral et immédiat, à se désengager de l'encerclement de Bangui et à regagner leurs positions initiales, selon le communiqué lu par le ministre angolais des Affaires étrangères, Antonio Tete. Le sommet de Luanda lance un appel aux groupes rebelles à dégager immédiatement le corridor Douala-Bangui pour permettre la libre circulation des personnes et des biens. Les chefs d'État et de gouvernement exhortent tous les acteurs politiques à ne recourir qu'aux voies et moyens légaux pour manifester leurs contestations. Le sommet des chefs d'État et de gouvernement donne mandat aux présidents en exercice de la CEEAC et de la CIRGL pour entreprendre les démarches nécessaires auprès du Conseil de sécurité de l'ONU pour la levée de l'embargo sur les armes auquel la Centrafrique est soumise ».

Privilégier le dialogue

Les participants ont également condamné les exactions commises et renouvelé leur engagement à privilégier le dialogue et la concertation pour sortir le pays de la crise actuelle.

Par ailleurs, les présidents centrafricain Faustin Archange Touadéra, congolais Denis Sassou Nguesso et tchadien Idriss Déby ont répondu à l'invitation de leur homologue angolais João Lourenço, également président en exercice de la CIRGL, pour la tenue d’un deuxième mini-sommet à Luanda, en Angola, dans dix jours, sur la situation en Centrafrique.

À lire aussi : Région des Grands Lacs: la Centrafrique au menu d’un sommet de chefs d’État en Angola

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail