Le Kenya sombre dans la spirale de l'endettement

La pandémie, en ralentissant la croissance économique du pays, a empiré la situation. (image d'illustration)
La pandémie, en ralentissant la croissance économique du pays, a empiré la situation. (image d'illustration) Simon MAINA / AFP

La dette publique du Kenya a augmenté de plus de 11 milliards de dollars en un an, selon la Banque centrale. Une situation budgétaire aggravée par la pandémie de Covid-19. Pour y faire face, le gouvernement a déjà demandé des reports de paiements mais ils pourraient ne pas suffire.

Publicité

Avec notre correspondante à Nairobi, Albane Thirouard

C’est un chiffre record pour le Kenya. La dette publique a dépassé les 66 milliards de dollars américains. Une hausse de plus de 21% depuis l’année passée.

Avant 2020, le Kenya souffrait déjà de son endettement. Le pays ayant multiplié les emprunts, à des taux d’intérêt parfois élevés, sans parvenir à générer assez de revenus pour les rembourser.

Puis, la pandémie de Covid-19, en ralentissant la croissance économique du pays, a empiré la situation. Le gouvernement a dû faire face à une baisse de revenus de 14%, liée à la crise économique et à un allégement de taxes mis en place en avril pour les entreprises et les particuliers à faible revenus.

Le Kenya a aussi été contraint de faire de nouvelles dépenses pour pallier l’impact de la crise. 363 millions de dollars ont été mobilisés entre mars et juin, puis 513 millions de dollars pour financer un plan de relance économique. Des fonds utilisés, entre autres, pour les hôpitaux, pour les secteurs de l’économie les plus affectés, et pour les foyers les plus vulnérables.

Aujourd’hui, même si le gouvernement kényan a obtenu des reports pour le remboursement de ses emprunts, plusieurs experts s’inquiètent pour l’avenir de l’économie du pays.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail