Nigeria: la Haute Cour fédérale de justice ordonne l'arrestation du patron local d'ExxonMobil

Un homme longe un champ de pétrole (image d'illustration). Le Nigeria tire de l'or noir la grande majorité de ses recettes budgétaires et plus de 90% de ses ressources en devises.
Un homme longe un champ de pétrole (image d'illustration). Le Nigeria tire de l'or noir la grande majorité de ses recettes budgétaires et plus de 90% de ses ressources en devises. Chris Hondros/Getty Images

La Haute Cour fédérale de justice d'Abuja, au Nigeria, a ordonné, hier, jeudi 4 février, l'arrestation de Richard Laing, le directeur général de la compagnie pétrolière américaine, ExxonMobil, au Nigeria. La branche locale du pétrolier américain est visée par un enquête sur une présumée fraude entourant un projet d'oléoduc. Mais le directeur général a refusé de se présenter devant la Commission contre les crimes économiques ; la justice a donc pris le relais.

Publicité

On ne plaisante pas avec la Commission contre les crimes économiques, voilà le signal envoyé par la justice nigériane au patron d'ExxonMobil, qui a refusé à trois reprises de venir témoigner devant la célèbre EFCC. Celle-ci enquête sur d'éventuelles fraudes commises il ya quelques années dans des passations de marchés publics pour un projet d'oléoduc d'une valeur de 213 millions de dollars

Au mauvais moment pour ExxonMobil.

À l'époque, Richard Laing n'était pas encore au Nigeria, mais, comme le précise le porte-parole de la commission, « l'enquête ne le vise pas personnellement, elle vise l'entreprise ». Pour l'instant, celle-ci n'est pas formellement accusée de fraude par la Commission. Mais l'affaire tombe au plus mauvais moment pour la compagnie, alors que le gouvernement prépare une nouvelle loi sur le secteur pétrolier.

Créer davantage d'emplois au Nigeria

Les autorités souhaitent en effet que les grandes compagnies investissent et créent davantage d'emplois au Nigeria. L'enquête lancée par Commission contre les crimes économiques est aussi un test pour cette dernière après les scandales qui ont émaillé son fonctionnement. En effet, en 2020, la justice avait suspendu le directeur de la Commission. Il été accusé d'avoir détourné des sommes récupérées dans la lutte anti-corruption.

Premier producteur et exportateur de pétrole en Afrique, le Nigeria tire du pétrole la grande majorité de ses recettes budgétaires et plus de 90% de ses ressources en devises.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail