Covid-19 au Kenya: les rêves d'expatriation contrariés des étudiants

Centre de test contre le coronavirus au Kenya.
Centre de test contre le coronavirus au Kenya. TONY KARUMBA / AFP

La pandémie de Covid-19 a beaucoup affecté les jeunes, et notamment les étudiants qui rêvent d'expatriation pour leurs études. Canada, Angleterre, États-Unis, des milliers de jeunes Kényans font chaque année le choix de l'étranger pour décrocher leur diplôme. Mais depuis un an, beaucoup ont dû reporter, voire renoncer à leurs projets.

Publicité

Avec notre correspondante à Nairobi, Charlotte Simonart

Constance Ndeleko rêvait du Canada pour étudier son master en communication. Jusqu’à ce que le coronavirus bouleverse ses projets : « Quand la pandémie a commencé, toute la procédure a été suspendue à cause du confinement. Les écoles étaient fermées, personne n’y travaillait. C’était très frustrant. J’ai dû reporter tous mes projets à la rentrée 2021. »

Peter Midwa, étudiant dans le cinéma à Chicago, attend depuis presque un an de pouvoir y retourner pour terminer enfin ses études : « Je devais finir mes études cette année, mais tout a été reporté d’un an. Cela m’a beaucoup affecté. Je suis resté à la maison ici à Nairobi. Je n’arrivais pas à gagner de l’argent car tous mes projets ont été annulés. »

Une carrière professionnelle ajournée et pour Constance, ce sont tous ses proches qui en pâtissent : « Si le monde n’arrive pas à mettre fin à cette pandémie, cela va devenir compliqué de continuer mes études. J’ai déjà 28 ans. Mon entourage compte sur moi pour gagner de l’argent. »

Peter, lui, est plus optimiste : « Mon rêve est de devenir réalisateur pour raconter l’Afrique autrement. Et j’y crois encore. »

Constance et Peter ont tous les deux l’ambition de changer l’image de l’Afrique dans le monde durant leur carrière respective. Si la pandémie a repoussé leurs rêves, elle ne les a pas pour autant altérés.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail