Reportage

Madagascar: «Opération sourire» avec Médecins du monde pour les enfants nés avec un bec de lièvre

Madagascar: la représentante de Médecins du Monde annonce aux parents la date de l'intervention pour la chirurgie de fente labiopalatine de leur enfant et donne les dernières recommandations avant le jour J (février 2021).
Madagascar: la représentante de Médecins du Monde annonce aux parents la date de l'intervention pour la chirurgie de fente labiopalatine de leur enfant et donne les dernières recommandations avant le jour J (février 2021). © Sarah Tétaud
Texte par : RFI Suivre
3 mn

A Madagascar, « l’opération sourire » de Médecins du Monde n’a jamais aussi bien porté son nom. Toute cette semaine, ce sont 24 enfants qui vont bénéficier d’une chirurgie 100% gratuite pour réparer leur bec de lièvre, cette malformation lourdement handicapante de la lèvre et parfois du palais. Une opération prévue depuis 18 mois pour la plupart, mais qui, Covid oblige, avait été reportée. Les familles sont parfois venues de très loin, toutes fébriles et impatientes de pouvoir offrir à leur enfant un nouveau visage. Rencontre.

Publicité

avec notre correspondante à Antananarivo, Sarah Tétaud

Dans la cour du plus grand hôpital public de la capitale, les familles écoutent attentivement le personnel de Médecins du Monde annoncer la date d’opération de leur enfant.

Pour Lanja, presque 3 ans, ce sera ce mercredi. Sa maman se réjouit. « J’attends cette opération depuis la naissance de mon enfant. J’espère qu’après ça, la société, notre famille, tous arrêteront enfin de le marginaliser à cause de sa malformation. C’est dur vous savez de voir son fils malheureux. Les autres enfants du quartier s’enfuient quand il s’approche. »

Lanja a ce que l’on appelle une fente labiale bilatérale et une fente palatine. Le garçonnet peine à parler et à se nourrir. C’est la 4ème fois qu’il est inscrit à l’opération. Aujourd’hui sera la bonne. Tout a été entièrement pris en charge par l’ONG, des frais de déplacements, aux médicaments et consommables. Une opération à plus de 600 000 ariary (140€) que jamais les familles de ces petits patients n’auraient pu se permettre.

« Son bec de lièvre a rendu mon fils trop dépendant de moi », explique la jeune mère. « Aujourd’hui, il m’est impossible de travailler : je m’occupe de lui à temps plein. Si bien que c’est très dur de survivre à 3 sur le seul salaire de mon mari. Ça crée de gros problème de couple … »

Romain Raherison, chirurgien pédiatre a été engagé par Médecins du Monde pour faire partie de l’équipe médicale 100% malgache. Ces répercussions sur l’entourage, il les connaît bien.

« La particularité de la chirurgie de la fente, c’est ce que nous médecins, on appelle "Donner une nouvelle naissance". C’est-à-dire que cette reconstruction offre de nouvelles perspectives parce que ça change carrément l’image corporelle de l’enfant et ça a un grand impact sur la psychologie aussi bien de l’enfant que celle de ses parents. Donc on est heureux de pouvoir participer à cette mission cette semaine ! »

Si aucune statistique n’existe sur le nombre de personnes atteintes par cette malformation dans le pays, d’après les ONG qui organisent ces campagnes de chirurgie réparatrice, plus de 900 enfants sont inscrits sur liste d’attente dans l’espoir de se faire opérer.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail