Le Sénégal a reçu ses premières doses de vaccin contre le Covid-19

Depuis le mois de décembre et la deuxième vague de coronavirus, l’IRESSEF a effectué une centaine de séquençages…ce qui a permis de détecter le variant britannique.
Depuis le mois de décembre et la deuxième vague de coronavirus, l’IRESSEF a effectué une centaine de séquençages…ce qui a permis de détecter le variant britannique. © RFI/Charlotte Idrac
Texte par : RFI Suivre
7 mn

Près de 200 000 doses du laboratoire chinois Sinopharm sont arrivées à Dakar. Une première étape de la stratégie vaccinale annoncée par les autorités, dont l’objectif est de lancer la campagne de vaccination à la fin du mois. Les cibles prioritaires : le personnel de santé et les personnes de plus de 60 ans souffrant de comorbidité, ce qui représente 3,5 millions de personnes. Le président Macky Sall est allé en personne réceptionner la cargaison transportée depuis Pékin par un avion spécial de la compagnie nationale Air Sénégal.

Publicité

Avec notre correspondante à Dakar, Charlotte Idrac

Le chef de l’État a parlé d’un jour « historique » sur le tarmac, dans la poussière de l’harmattan, devant l’avion spécial d’Air Sénégal qui a transporté les vaccins depuis Pékin. Au total, il s’agit de 200 000 doses pour « faire face à l’urgence », selon le président, et l’urgence, la priorité, ce sera de vacciner le personnel de santé et les plus de 60 ans souffrant de comorbidité, dès la fin du mois de février.

Les cibles prioritaires représentent environ 3,5 millions de personnes. 200 000 doses, c’est donc assez peu –sachant qu’il faut deux doses par personne-, mais Macky Sall a annoncé mercredi soir l’acquisition « dans les toutes prochaines semaines » de près de 7 millions de doses pour débuter la vaccination de masse. Il n’a pas précisé la date d’arrivée de ces vaccins ni leur provenance et leur coût.

Parallèlement, le Sénégal doit aussi recevoir un don de vaccins, près de 1,3 million de doses gratuites, dans le cadre de l’initiative Covax, chapeautée par l’Organisation mondiale de la santé. Enfin, Macky Sall a aussi annoncé hier soir que l’institut Pasteur de Dakar « se positionnait » pour produire des vaccins anti-Covid, sans plus de précisions.

Rassurer les populations

Les autorités sénégalaises veulent rassurer les sceptiques sur ces vaccins anti-Covid. Ces premiers vaccins arrivés mercredi soir, c’est une « étape porteuse d’espoir », selon le président. « Il n’y a aucune raison de douter de l’efficacité des vaccins » anti-Covid, a dit le chef de l’État qui a appelé à « faire confiance aux experts ». Les autorités sanitaires ont régulièrement rappelé ces dernières semaines l’expérience du Sénégal en matière de vaccination.

Mais, comme ailleurs, il y a des doutes. D’après une récente étude du Bureau de prospective économique, un organe rattaché au gouvernement, près de 44% des sondés disaient ne pas être prêts à se faire vacciner. Un taux en baisse depuis le mois de décembre. Pour convaincre, les autorités misent donc sur la communication, d’où cette présence de Macky Sall hier soir à l’aéroport, et la sensibilisation.

Aujourd’hui -et je l’ai dit avec fierté- nous abordons une nouvelle étape de notre combat commun contre notre ennemi commun. Une étape porteuse d’espoir. Ce premier lot de 200 000 doses, acquis sur notre propre budget, est destiné à faire face à l’urgence, sans attendre le déploiement du don prévu dans le cadre de l’initiative Covax. Je me réjouis également, d’annoncer que nous avons déjà entamé le processus d’acquisition d’autres lots de vaccins, dans les toutes prochaines semaines, pour un total de 6,798 millions de doses, qui nous permettront d’entrer dans la phase de vaccination de grande masse. Ici, c’est la science qui s’exprime et qui est claire. Il n’y a donc aucune raison de s’inquiéter, de douter ou de spéculer sur le vaccin antiCovid et dans la perspective de la vaccination de masse, qui va débuter prochainement. Je lance un appel à toute la population, pour une adhésion totale à notre stratégie de vaccination.

Macky Sall, président sénégalais

À lire aussi : le Sénégal parie sur l'initiative Covax de l'OMS tout en négociant avec la Chine

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail