RDC: plusieurs morts en territoire de Beni, l'armée lance une opération

Une rue de Beni, au Nord-Kivu, en RDC.
Une rue de Beni, au Nord-Kivu, en RDC. Wikimédia

Au moins onze personnes ont été tuées en début de semaine à Kisima, dans le secteur de Ruwenzori, territoire de Beni. L’attaque a été attribuée aux combattants de la rébellion d’origine ougandaise ADF qui ont multiplié des incursions dans cette zone ces dernières semaines. L’armée a décidé de renforcer sa présence dans la zone.

Publicité

Avec notre correspondant à Kinshasa, Patient Ligodi

 

Mardi soir, des coups de feu retentissent à Kisima. L’attaque est sanglante et le bilan lourd. Dans cette incursion, les assaillants mettent le feu dans certaines habitations. Sur les onze personnes retrouvées mortes, deux ont été calcinées dans une boutique, rapportent les sources locales.

La veille, trois autres civils avaient été tués toujours aux environs de Kisima. Des attaques similaires se sont multipliées dans le secteur de Ruwenzori. Depuis le début de l’année, au moins 50 personnes ont été tuées dans la zone. La situation devient davantage préoccupante.

Des actes de résistance communautaire ont également été constatés, des véhicules de l’armée pris pour cible par les jeunes de certaines entités.

Une opération spéciale a été lancée par les forces armées de la RDC dans le Ruwenzori. L’armée veut s’attaquer non seulement aux combattants ADF, mais aussi aux milices locales appelées Maï-Maï qui se seraient illustrées par des attaques contre les cibles militaires en particulier.

Dans cette nouvelle campagne de l’armée, à côté des offensives militaires, des dignitaires locaux et des députés de la région seront également mobilisés pour améliorer les relations entre civils et militaires, renforcer ainsi la confiance de la population vis-à-vis de l’armée.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail