Covid-19: l'Afrique du Sud abaisse son niveau d'alerte sanitaire

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa reçoit une première dose du vaccin Johnson et Johnson à l'hôpital de Khayelitsha près du Cap, le 17 février 2021.
Le président sud-africain Cyril Ramaphosa reçoit une première dose du vaccin Johnson et Johnson à l'hôpital de Khayelitsha près du Cap, le 17 février 2021. REUTERS - POOL

Depuis quelques semaines, le pic de sa deuxième vague d’épidémie a été dépassé, et désormais la campagne vaccinale a été lancée auprès du personnel de santé. Avec le ralentissement des contaminations, le président Cyril Ramaphosa a annoncé un nouvel allègement des restrictions, dimanche soir.  L’Afrique du Sud, jusqu’à présent en niveau d’alerte sanitaire 3, est passée depuis dimanche en niveau 1.

Publicité

Avec notre correspondante à Johannesburg, Claire Bargelès

Le pays enregistre désormais moins de 2 000 nouveaux cas par jour, et les hôpitaux ont maintenant la place pour accueillir des patients. Il est donc temps, selon Cyril Ramaphosa, de relâcher un peu plus les restrictions ...

« Le couvre-feu s’étend désormais de minuit à 4 heures du matin. Les rassemblements seront désormais permis. Lors d’un rassemblement en intérieur, un maximum de 100 personnes sera toléré ; 250 en extérieur. »

La vente d’alcool est également à nouveau autorisée le week-end. Mais le président sud-africain prévient : les gestes barrières ne doivent pas être abandonnés. « La menace d’une troisième vague est toujours présente, tout comme le risque de voir apparaître de nouveaux variants du virus. »

Ce regain de liberté est plutôt une bonne nouvelle selon les partis d’opposition. Et il s’accompagne de la mise en place de la campagne vaccinale : « Cela fait 10 jours que nous avons lancé notre programme de vaccination, et plus de 67 000 travailleurs de santé ont été vaccinés. Nous commencerons la deuxième phase de ce programme fin avril-début mai. »

En plus de 11 millions doses Johnson&Johnson pré-commandées, le pays attend 20 millions de doses du vaccin Pfizer, sans compter celles de la plateforme Covax et de l’Union africaine. A ce jour, l’Afrique du Sud compte plus d'1,5 million de cas depuis le début de la pandémie, et approche des 50 000 morts.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail