reportage

Covid-19: à l’hôpital communal de Yeumbeul, les malades chroniques reçoivent leur vaccin

Sénégal, à l’hôpital communal de Yeumbeul, en banlieue de Dakar, le 2 mars. Après le personnel de santé, les plus de soixante ans souffrant de maladies chroniques sont invitées à se faire vacciner.
Sénégal, à l’hôpital communal de Yeumbeul, en banlieue de Dakar, le 2 mars. Après le personnel de santé, les plus de soixante ans souffrant de maladies chroniques sont invitées à se faire vacciner. © charlotte Idrac / RFI

Au Sénégal, un an après la confirmation du premier cas de Covid-19, les premières doses du vaccin AstraZeneca, données dans le cadre de l’initiative mondiale Covax sont livrées ce mercredi matin. Un lot qui s’ajoute aux 200.000 premières doses du vaccin chinois Sinopharm déjà réceptionnées. Depuis le début de la campagne lancée sur tout le territoire il y a une semaine, plus de 35.000 personnes ont été vaccinées. À l’hôpital communal de Yeumbeul, en banlieue de Dakar, après le personnel de santé, c’est au tour des personnes de plus de 60 ans souffrant de maladies chroniques de recevoir leurs doses. 

Publicité

avec notre correspondante à Dakar, Charlotte Idrac

Même pas mal ! Dans le hall de l’hôpital, Fatou Gaye, 74 ans, diabétique, vient de se faire piquer dans la bonne humeur. Toute vêtue de blanc, elle montre son bras marqué. « Regardez ces traces, dit-elle, je me fais vacciner depuis que je suis toute petite, et je n’ai jamais eu de problème. »

Comme elle, Mamadou Faye a dû d’abord s’inscrire, via internet, sur une plateforme du ministère de la Santé. Dans son entourage, certains restent sceptiques sur le vaccin mais lui est convaincu de son utilité. « C'est pour me protéger, je suis un vieux, et vous savez, à 70 ans on n'a plus peur de rien ! »  Et il nous explique qu'il a aussi inscrit son épouse, « c'est pour le bien être de la société.» 

Cinquante à soixante personnes en moyenne sont vaccinées ici chaque jour. Les doses du vaccin Sinopharm sont conservées dans un réfrigérateur tout neuf, fermé à double tour…

Le docteur Pape Samba Dieye, médecin-chef du district sanitaire de Yeumbeul, attend les nouvelles doses avec impatience. Pour lui, rien de très nouveau dans cette campagne si ce n'est le public. « D'habitude on vaccine plutôt les enfants. »

Ce mercredi, le Sénégal reçoit dans un premier temps 324 000 doses dans le cadre du mécanisme Covax. Près d’1 million de vaccins supplémentaires sont prévues ces prochains mois.

► À lire aussi : au Sénégal, un an après le premier cas de Covid-19, l’espoir du vaccin

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail