Gabon: le Syndicat des médecins s’inquiète de l’état des hôpitaux face au Covid

L'hôpital militaire de Libreville. (Illustration).
L'hôpital militaire de Libreville. (Illustration). AFP - STEEVE JORDAN

Au Gabon, le Syndicat des médecins tire sur la sonnette d’alarme. Dans un communiqué où ils interpellent le président Ali Bongo et son Premier ministre, ils affirment que la prise en charge des patients Covid-19 devient très difficile.

Publicité

Les hôpitaux manquent d’oxygène, des laboratoires et des médicaments. Quatre médecins gabonais sont morts de Covid en un mois. C’est trop, a déclaré le président du syndicat, le docteur Adrien Mougougou, qui répond aux questions de notre correspondant à Libreville, Yves Laurent Goma : « En urgence ce que nous souhaitons, c’est la remise en service des centrales de production d’oxygène, pour huit modules nécessaires au CHUL, il n’y en a que trois qui avaient été changés pendant la première phase, ce qui est très insuffisant pour la production d’oxygène. »

« Nous disons, poursuit ce médecin, qu’il faut remettre en service les scanners, fournir les laboratoires en réactif, parce que dans les principaux hôpitaux où sont pris en charge les patients Covid, tels que l’hôpital de campagne, il n’y a pas de service de radiologie, pas de laboratoire (...) Cela nous fait perdre du temps et on perd parfois des malades. Nous avons besoin en urgence que tous les hôpitaux y compris ce qui ne sont en première ligne de la prise en charge des patients Covid, soient équipés en matériel de protection individuel, parce qu'il faut protéger le personnel et l’encourager. »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail