Situation au Sénégal: un mort samedi dans la région de Kolda

Des supporters d'Ousmane Sonko, à Dakar, le 5 mars 2021.
Des supporters d'Ousmane Sonko, à Dakar, le 5 mars 2021. REUTERS - ZOHRA BENSEMRA

Ambiance toujours tendue au Sénégal depuis l'arrestation de l'opposant politique Ousmane Sonko, pour « trouble à l’ordre public ». Des violences ont ainsi été signalées, hier, samedi 6 mars, en Casamance région au sud du pays, fief du député qui est aussi accusé de viol et de menaces. 

Publicité

La gendarmerie nationale fait état d'un mort et de deux blessés recensés à l'hôpital de Kolda, dans le sud du pays, où des manifestations ont eu lieu, hier samedi 6 mars. Pas plus de détails pour le moment, la gendarmerie indique qu'une enquête est en cours.

Saccages

Le jeune homme serait décédé à Diaobé, dans la même région, où les locaux et les véhicules de la brigade de gendarmerie ont été saccagés, samedi, lors de violentes manifestations, selon la gendarmerie nationale. L'agence sénégalaise de presse parle, de son côté, de six blessés et de dégâts importants.

Ce dimanche à la mi-journée, on ne signalait pas d’incidents à Dakar mais les traces des dernières émeutes sont toujours visibles… Restes de pneus brûlés, devanture de Auchan calcinée, pierres et débris jonchés sur la chaussée… Plusieurs supermarchés ont baissé le rideau, les automobilistes, eux, font encore la queue aux stations essence.

De multiples interventions de la Croix-Rouge

La Croix-Rouge a enregistré 143 blessés, 45 évacuations et 2 décès directement liés aux manifestations de vendredi dernier, le 5 mars, dans le département de Dakar, notamment dans les secteurs de Médina et Colobane.

À lire aussi: Sénégal: Sonko notifié des charges de viol et menaces de mort, situation très tendue dans le pays 

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail