Centrafrique: François Bozizé est le coordonnateur de la CPC selon un document

François Bozizé, ici en janvier 2013.
François Bozizé, ici en janvier 2013. AFP/Sia Kambou

En Centrafrique, l’armée poursuit son avancée sur le territoire contre la Coalition des patriotes pour le changement avec le soutien des forces bilatérales russes et rwandaises. Née le 15 décembre, on commence à connaître un peu mieux cette coalition des patriotes pour le changement (CPC). RFI a pu consulter des documents qui confirment que François Bozizé a accepté d’en devenir le coordonnateur récemment.

Publicité

Avec notre correspondante à Bangui, Charlotte Cosset

C’est trois mois après sa création, le 15 février, que la CPC lance son « appel de Kamba Kota ». Dans ce document, les six groupes armés, dont la majorité a confirmé l’authenticité, soulignent « l’identité de vue » avec l’ancien président et demandent à François Bozizé de devenir le coordonnateur général de la CPC sous commandement unifié.

Si la réponse à l’Appel n’a pas été rendue publique, plusieurs groupes armés et des proches de François Bozizé affirment que l’ancien président a donné une suite positive à cette demande.

Cinq jours après cet appel, le 20 février, François Bozizé signe d’ailleurs une note au nom de la CPC avec le titre de coordonnateur général, note dont RFI a obtenu une copie. Dans l’entourage de l’ancien président, on affirme que cette note vaut pour acceptation et ne nécessite donc pas une réponse directe. Si les autorités dénoncent le rôle de François Bozizé dans cette coalition armée depuis des semaines, début février le KNK réfutait encore la paternité du mouvement.

►À lire aussi : Où se trouve l'ancien président centrafricain François Bozizé ?

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail