Les Comores ont reçu leurs premières doses de vaccins

Port de Moroni, Comores.
Port de Moroni, Comores. Wikimedia

Ce sont 100 000 doses en provenance de Chine dans un charter spécialement affrété avec également à son bord une équipe d’experts médicaux. Le président Azali accompagné de membres du gouvernement est venu en personne réceptionner ce don. L’ambassadeur chinois aux Comores a rappelé la nécessité des vaccins accessibles et abordables pour tous, y compris les pays en développement. La campagne de vaccination devrait commencer dans les prochains jours.

Publicité

Avec notre correspondante à Moroni, Anziza M’Changama

L’objectif de vaccination affiché par la ministre de la Santé, Mme Loub Yacout Zaïdou, est de 60% de la population pour considérer un seuil national acceptable de protection contre le virus, soit cinq fois plus de doses que ce que le gouvernement chinois vient d’octroyer aux Comores.

Pour l’instant, le profil des personnes à vacciner en priorité n’est pas identifié. La ministre de la Santé a évoqué différentes pistes prenant en compte le personnel médical ainsi que les militaires. La campagne vaccinale ne sera lancée qu’après micro-planification et sensibilisation de la population pour espérer commencer au début du mois d’avril. Mme Zaïdou a rappelé qu’il ne s’agit pas ici du vaccin AstraZeneca, au cœur d’une polémique internationale. Il n’y a donc, selon elle, aucune raison de redouter une réticence particulière de la part des Comoriens.

Lors de cette cérémonie de remise des vaccins, le président Azali Assoumani n’a pas manqué de souligner dans son discours de remerciements que c’est en temps de crise que l’on reconnaît ses vrais amis. La Chine avec ce don, consolide les liens entre les deux pays.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail