Mali: essayiste et journaliste, Adam Thiam est mort du Covid-19

Adam Thiam.
Adam Thiam. https://www.youtube.com

Au Mali, la presse est en deuil après la mort cette nuit du journaliste Adam Thiam. Collaborateur de plusieurs médias, il avait récemment accédé au poste de directeur de la communication de la présidence de la République.

Publicité

Avec notre correspondant à Bamako, Serge Daniel

« Triste nouvelle », « L’une des plus belles plumes du Mali »… Les commentaires sont ici nombreux, après le décès du journaliste chroniqueur Adam Thiam.

C’était d’abord un homme de lettres. Toujours un livre en mains, il écrivait aussi. De la France, il a reçu la médaille de chevalier de l’Ordre national des Arts et des Lettres.

Diplômé notamment en sciences humaines et titulaire d’un Master en communication pour le développement, il a travaillé dans plusieurs ONG à l’étranger et au Mali.

Mais il était également journaliste. Il fut le directeur de publication du journal Tarik-Hebdo. Chroniqueur dans le journal Républicain, il écrivait également sur plusieurs sites d’information et intervenait sur une télévision privée, Africable.

La disparition d'Adam est une grande perte, autant pour la presse malienne que pour le processus de paix. Il était ce fil d'Ariane qui réunissait les classes, les communautés...

Alexis Kalambry, journaliste malien et directeur de publication de Mali Tribune

Adam Thiam fut notamment un proche collaborateur de l’ancien président Alpha Oumar Konaré, lorsque ce dernier était à la tête de l’Union africaine. Le dernier poste qu’il occupait était celui de directeur de communication de la présidence malienne.

La soixantaine, Adam Thiam, un homme qui a beaucoup d’humour, est décédé des suites du Covid-19.

Je garde un souvenir exceptionnel par rapport à Adam Thiam.

Assane Koné, journaliste malien, directeur de publication de l’hebdomadaire «L’arc-en-ciel» et du quotidien en ligne «notre nation.com»

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail