Covid-19: début de la campagne de vaccination en Mauritanie

Un lot du vaccin chinois à l'Institut Sinopharm de Pékin, le 26 février 2021.
Un lot du vaccin chinois à l'Institut Sinopharm de Pékin, le 26 février 2021. © TINGSHU WANG/REUTERS

La Mauritanie a ouvert vendredi 27 mars sa campagne de vaccination contre la Covid-19 avec le produit chinois Sinopharm. 50 000 doses du vaccin, c'est le don du gouvernement chinois. Le président mauritanien a donné le coup d’envoi de l’opération en commençant par la capitale.

Publicité

Avec notre correspondant à Nouakchott, Salem Mejbour Salem

Les premières doses ont été inoculées à des médecins et agents de santé en contact avec les malades du coronavirus au centre hospitalier national de Nouakchott. Le ministre de la Santé a précisé que la priorité va forcément d’abord au personnel soignant dans les toutes les structures sanitaires du pays.

Après le personnel de santé la campagne de vaccination s’entendra pour toucher toutes les régions du pays. Les personnes âgées et les malades souffrant d'affections chroniques seront prioritaires, affirme Nedhirou Ould Hamed, le ministre de la Santé. Il a aussi tenté de rassuré les plus sceptiques quant à la fiabilité du produit.

Si la Chine a envoyé 50 000 doses, la Mauritanie attend aussi 800 000 doses du vaccin AstraZeneca dans le cadre de la coalition internationale Covax. Aucune date n’est encore annoncée pour ce vaccin britannique. Depuis le début de la pandémie, en mars 2020, la Mauritanie a enregistré plus de 17 700 cas de contamination et 447 décès.

►À écouter aussi : Reportage - Covid-19 en Mauritanie: satisfaction après la réduction des horaires de couvre-feu à Nouakchott

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail