Rwanda: pour les proches du gouvernement, le rapport Duclert pourrait aller plus loin

Les conclusions du rapport Duclert sur le génocide des Tutsis au Rwanda ne va pas assez loin selon des proches du gouvernement rwandais.
Les conclusions du rapport Duclert sur le génocide des Tutsis au Rwanda ne va pas assez loin selon des proches du gouvernement rwandais. © LUDOVIC MARIN/AFP

Au Rwanda, les observateurs proches du gouvernement de Paul Kagame salue une avancée avec les conclusions du rapport Duclert sur le génocide des Tutsis au Rwanda. Mais ils soulignent que ce n'est pas forcément suffisant.

Publicité

Avec notre correspondante à Kigali, Laure Broulard

Jean-Paul Kimonyo est chercheur et ancien conseiller du président Paul Kagame. Il estime que le rapport Duclert clarifie des dynamiques entre les décideurs français de l’époque et ce qui se passait au Rwanda. Il souligne toutefois un décalage entre le corps du rapport et sa conclusion, qui écarte l’idée de complicité de génocide :

« La teneur du rapport infirme la conclusion selon laquelle la France n’a pas été complice de génocide au Rwanda du fait notamment de la définition très étroite que le rapport adopte par rapport à la question de la complicité. On peut être complice de génocide sans nécessairement partager l’intention génocidaire. »

« En s’excusant, la France s’inscrirait dans ce processus de pardon »

De son côté, John Ruku-Rwabyoma député du parti au pouvoir, le FPR, salue une véritable avancée, mais pointe des lacunes dans le processus.

« Il y a certains individus qui devraient répondre de leurs actes. Et puis, il faudrait explorer la possibilité de compensations. Mais finalement, ce qui irait le plus loin, c’est que le gouvernement Français s’excuse. L’Unité et la réconciliation a fait des miracles au Rwanda. En s’excusant, la France s’inscrirait dans ce processus de pardon qui fait partie de notre ADN », précise le député.

Le président Paul Kagame ne s'est jusqu'ici pas exprimé sur le sujet. Vendredi, le ministère des Affaires étrangères avait salué un pas important vers une compréhension commune du rôle de la France dans le génocide des Tutsis. Il avait également annoncé la publication prochaine d’un autre rapport, commissionné par le gouvernement rwandais, sur le sujet.

►À écouter aussi : Invité Afrique - Vincent Duclert: « La France a contribué à renforcer la dérive raciste et le surarmement du Rwanda »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail