Rwanda: l'ONG Human Rights Watch s'inquiète de dérives contre les blogueurs

Vue de Kigali, la capitale du Rwanda
Vue de Kigali, la capitale du Rwanda RFI/Laure Broulard

Human Rights Watch a publié un nouveau rapport dans lequel il pointe qu'au moins 8 blogueurs qui diffusent leur production essentiellement par la plateforme Youtube ont été menacés, arrêtés ou même poursuivis depuis un an. Un poète est également porté disparu depuis février dernier après s'être montré critique.

Publicité

L'ONG américaine Human Rights Watch est inquiète des dérives contre les blogueurs. Elles montrent qu'une nouvelle étape a été franchie dans la restriction de l'espace politique. Pour Lewis Mudge, directeur de l'organisation pour l'Afrique centrale, ce sont de nouvelles atteintes à la liberté d'expression au Rwanda.

« Maintenant, ce sont les blogueurs, ce sont les gens sur le site Youtube, qui osent parler de sujets sensibles au Rwanda, souligne-t-il. Par exemple, les détentions arbitraires, les tortures subies en détention… Et comme on a vu dans le procès de Cyuma [Hassan Dieudonne, NDLR], les gens qui ont osé publier sur comment le Covid-19 a affecté les plus vulnérables à Kigali. »

« Pour nous, Human Rights Watch, poursuit Lewis Mudge, les choses inquiétantes, c’est de voir la réaction totalement disproportionnée et menaçante de la part des autorités, pour des reportages et des discussions qui ne sont même pas politiques. Par exemple, une peine de 8 ans contre Cyuma, alors qu’il cherchait simplement à faire des reportages sur la situation des plus vulnérables. Même s’il n’était pas condamné, cela envoie un message très clair à tous ceux qui souhaitent faire par pareil. Même de parler de la population qui a faim à cause des mesures du Covid-19, cela peut entraîner des poursuites. »

Pour l'ONG, le Rwanda doit amorcer des réformes avant le sommet du Commonwealth qui devrait avoir lieu en juin prochain à Kigali, au regard des principes affirmés par cette organisation.

►À lire aussi : Les médias burundais en exil au Rwanda réduits au silence

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail