Reportage

Le gouvernement gabonais veut mettre fin aux pénuries d'eau à Libreville

Les pénuries d'eau sont fréquentes à Libreville. Le gouvernement gabonais a décidé de réhabiliter le réseau d'eau pour tenter d'y mettre fin.
Les pénuries d'eau sont fréquentes à Libreville. Le gouvernement gabonais a décidé de réhabiliter le réseau d'eau pour tenter d'y mettre fin. © STEEVE JORDAN/AFP

Au Gabon, malgré une très bonne pluviométrie, plusieurs habitants de Libreville et ses environs manquent d’eau potable. Jeudi 1er avril, le Premier ministre Rose Christiane Ossouka Raponda a lancé un vaste programme de réhabilitation du réseau de distribution d’eau qui permettra à plus ou moins long terme de mettre fin à la pénurie d’eau.

Publicité

Avec notre correspondant à Libreville, Yves-Laurent Goma

Dieudonné Menié, fonctionnaire à la retraite a parcouru 800 m avec ses bidons comme d’habitude. Devant la fontaine publique de son quartier Avéa, dans le 2e arrondissement de Libreville, il patiente : « C'est la violence pour avoir l'eau ici. Il vaut mieux ne pas être pas avec les enfants. Je vais attendre qu'ils me donnent mon eau. »

La pénurie d’eau dans le quartier dure depuis 15 ans. Il y a un an, le maire de l’arrondissement a fait réaliser des travaux pour aller chercher l’eau dans la nappe phréatique.

« Tout le monde se ravitaille ici. Je peux dire que si on n'avait pas ça, ça serait le calvaire », explique un premier habitant. Un second se remémore de la période avant l'arrivée de la fontaine. Pour lui, c'était « très dur, très dur, on a vécu des moments compliqués ».

Renouvellement du réseau et nouveaux ouvrages

Tous les Librevillois n’ont pas cette chance. L’eau manque dans plusieurs quartiers comme le témoigne, Ibrahim Séndjet Mboulou, président de l’Organisation gabonaise des consommateurs. « Toute la nuit, certains habitants veillent dans l'espoir de voir couler l'eau du robinet. Dans d'autres cas, il n'y a même rien du tout ! »

Selon le gouvernement, la pénurie d’eau sera bientôt un lointain souvenir. Gervais Nguéma Mba coordonne les travaux d’adduction d’eau lancés il y a quelques jours. « Avec la construction des ouvrages et le renouvellement du réseau, nous estimons que le problème sera réglé », assure-t-il confiant. Le Gabon a obtenu 77 milliards de francs CFA de la Banque africaine de développement pour financer ces travaux.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail