Présidentielle au Tchad: les observateurs électoraux évoquent quelques irrégularités

Opération de vote à Ndjamena pour la présidentielle au Tchad, le 11 avril 2021.
Opération de vote à Ndjamena pour la présidentielle au Tchad, le 11 avril 2021. REUTERS - STRINGER

Au Tchad, les électeurs votaient ce dimanche pour l’élection présidentielle. Un scrutin qui s’est passé dans le calme, mais qui a été marquée par des irrégularités selon les observateurs électoraux qui ont suivi le scrutin.

Publicité

La coordination des associations de la société civile et de défense des droits de l’homme, une organisation nationale qui a observé la présidentielle dit avoir constaté des irrégularités. Mais elles ne sont pas de nature à discréditer le scrutin du 11 avril.

« L’absence des délégués de certains partis politiques »

Le coordonnateur de l’ONG nationale, Mahamat Djigadjimbaye cite plusieurs irrégularités : « L’absence des délégués de certains partis politiques dans les bureaux de vote visités, la non-prise en compte des réclamations de certains électeurs relatifs aux affichages de liste. »

Les observateurs de la communauté des États sahélo-sahariens, les plus nombreux pour ce scrutin eux conseillent aux partis politiques tchadiens de former leurs militants. « Très souvent, ce sont de bons militants, mais ils n’ont toujours pas les bons réflexes. Ils sont quelquefois dissipés puisque le scrutin dure onze heures quand même. Dans la journée, il est important qu’ils soient extrêmement attentifs », explique Soumeylou Boubeye Maiga, le chef de mission de la Cen-Sad.

Affrontements autour du taux de participation

Depuis la fermeture des bureaux de vote dimanche soir, le pouvoir et l’opposition s’affrontent autour du taux de participation qui pourrait être connu ce mardi soir. La Commission a, en effet, promis de publier les premières tendances du scrutin de dimanche.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail