Niger: un incendie meurtrier ravage une école à Niamey

Les restes d'une partie de l'école Pays-Bas à Niamey, ce mercredi 14 avril 2021.
Les restes d'une partie de l'école Pays-Bas à Niamey, ce mercredi 14 avril 2021. © Moussa Kaka/RFI

Les 2 349 élèves de l’école Pays-Bas, une cinquantaine d’enseignants et les parents sont en deuil. Un incendie s’est déclaré mardi après-midi et a ravagé 25 classes en paillote, construites dans une ruelle marchande très encombrée sans clôtures.

Publicité

Avec notre correspondant à Niamey, Moussa Kaka

Le bilan est très lourd. Vingt élèves, dont 19 en classe de maternelle, ont péri dans l'incendie qui a ravagé l'école Pays-Bas. Arrivés sur les lieux, les pompiers n’ont pu que constater les dégâts : l’ensemble du jardin d’enfants et une partie de l’extension de l’école primaire sont partis en fumée. À l’emplacement des classes ne restent que des carcasses de tables et de bancs métalliques, calcinés.

Ce mercredi 14 avril, au matin, la cour d’école est remplie de monde. Outre les enseignants, sont présents les parents d’élèves, les autorités municipales, les responsables de l’éducation de la ville de Niamey, et bien sûr les enquêteurs de la police judiciaire.

Éviter un nouveau drame

La tristesse et la désolation se lisent sur les visages. Tout le monde veut comprendre ce qui s’est réellement passé pour ces enfants en bas âge dans des classes en paillote en pleine ruelle marchande, et qui n’ont pas pu être sauvés des flammes.

C’est la troisième fois en deux ans que des classes en paillote de cette école d’un des quartiers les plus pauvres de Niamey partent en fumée. Presque tous ceux qui ont visité les cendres de ces classes sont unanimes : des responsabilités doivent être situées pour éviter la répétition de tels drames.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail