Covid-19: les écoles de Madagascar referment leurs portes

(illustration) Une salle de classe à Antananarivo, Madagascar, avril 2020
(illustration) Une salle de classe à Antananarivo, Madagascar, avril 2020 AP - Alexander Joe

À Madagascar, les écoles de toute l'île ferment leurs portes. Une décision prise en conseil des ministres mercredi soir pour éviter la propagation du coronavirus. Depuis quelques semaines, le pays fait face à une deuxième vague de contaminations au Covid-19, plus virulente et plus meurtrière que la première. Une décision qui soulage parents et professeurs des zones les plus touchées par le Covid-19, mais les risques de décrochage scolaire inquiètent aussi.

Publicité

avec notre correspondante à Antananarivo, Laetitia Bezain

Dans la capitale, une école primaire et un collège ont été transformés en centre de prise en charge pour les malades atteints du Covid-19 pendant les vacances de Pâques. La Grande Ile enregistre 30.207 cas, dont 527 décès (chiffres de ce jeudi soir). Alors que les élèves devaient reprendre le chemin de l'école lundi 19 avril après des vacances de Pâques prolongées, la fermeture des établissements se poursuit pendant au moins quinze jours.

Cette décision de fermer les établissements scolaires rassure Christian, Tananarivien et père de deux enfants. « On est inquiets tous les jours ; à l'école il y a beaucoup de monde alors le fait que les vacances de Pâques soient prolongées me rassure. Le gouvernement doit trouver des mesures pour accompagner les structures publiques surtout parce qu'il y a des écoles qui n'ont pas les moyens d'aider les parents à (prendre en charge) l'éducation ». continuer 

Les enseignants contactés dans la capitale se disent eux aussi soulagés par cette décision mais craignent une rupture dans l'apprentissage, les dispositifs d'enseignement à distance étant quasi inexistants.

À lire aussi La crise du Covid-19 fragilise l'accès à l'éducation à Madagascar

Une mesure déconnectée de la réalité de certaines régions, peu touchées par le Covid-19, déplore Joela Velonjara, professeur de mathématiques au Lycée public de Maroantsetra, dans le nord-est du pays. « On est perplexe ! », témoigne t-il au téléphone quand à la pertinence de cette décision d'autant que l'année scolaire passée a déjà connu des « lacunes » et que dans la région il n'y a pas de connexions internet pour permettre l'enseignement à distance. 

La fermeture des écoles l'année dernière a affecté plus de 7 millions d'enfants malgaches, d'après les statistiques de l'Unicef. Le pays a fermé ses écoles pendant cinq mois en 2020.

À lire aussi À Madagascar, le Covid-19 nuit fortement au milieu scolaire

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail