Covid-19 au Togo: montée en puissance de la vaccination

Une femme marche dans les rue de Lomé au Togo avec un masque, mesure barrière contre le coronavirus.
Une femme marche dans les rue de Lomé au Togo avec un masque, mesure barrière contre le coronavirus. AFP - -

Après les agents de santé, les personnes ayant une comorbidité, tout citoyen de plus 30 ans et au-delà peut se faire vacciner depuis lundi au Togo. Plusieurs vaccinodromes ont été mis en place et attendent les citoyens qui peinent à arriver.

Publicité

Avec notre correspondant à Lomé, Peter Sassou Dogbé

Samani Bitem vient de se faire vacciner au stade de Sogbossito, à Lomé, la capitale togolaise. Il a un peu plus de 30 ans et pour lui c'était indispensable parce qu’il veut se protéger et protéger les autres contre le coronavirus : « Si je suis venu me faire vacciner, c’est pour éviter la transmission ou la contamination du Covid-19. »

Depuis lundi dernier, huit vaccinodromes ont été installés à Lomé, et d’autres dans les chefs-lieux de région. Les seules conditions pour accéder à cette vaccination, c’est d'avoir 30 ans et de s’être inscrit sur la plateforme internet. Ce que beaucoup n’arrivent pas à faire. Pourtant, les infirmiers sur les centres de vaccination sont là pour les aider. « On demande à la population de s’enrôler avant de venir, mais un bon nombre de gens n’arrivent pas à le faire. Sur place, l’équipe est là pour les aider, donc finalement, on n’a pas tant de soucis », témoigne Gbokri Mawussi, assistant d’hygiène d’État et responsable des vaccinations au stade de Kégué.

Plus d’un mois après l’injection des premières doses, les deuxièmes tardent à venir. Beaucoup de personnes s’interrogent alors, mais le comité scientifique se veut rassurant comme l’explique l’un de ses membres, le professeur Didier Ekuoevi : « Il n’y a aucune urgence à faire un rappel actuellement. Comme le recommandent les données les plus récentes, il faut attendre un délai minimum de douze semaines entre la première et la deuxième dose. »

Outre le vaccin AstraZeneca, actuellement administré, le Togo a passé d’autres commandes qui devront être disponibles dans les plus brefs délais. L’objectif est d’atteindre les 60% d’immunité collective pour protéger sa population.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail