Le Covid perturbe les autres campagnes de vaccination, la santé de millions d'enfants en jeu

Prise en charge de la rougeole à l'hôpital de Bossangoa, en Centrafrique, le 8 mars 2020.
Prise en charge de la rougeole à l'hôpital de Bossangoa, en Centrafrique, le 8 mars 2020. RFI/Charlotte Cosset

Des vaccins inutilisés qui prennent la poussière sur une étagère en attendant d'être administrés, il ne s'agit pas de Covid, mais de tous les autres vaccins contre les maladies comme la polio et la rougeole. À cause de la pandémie, les campagnes de vaccinations sont à l'arrêt dans une cinquantaine de pays. En jeu, explique l'OMS : la santé de centaines de millions d'enfants, notamment en Afrique.

Publicité

Avec notre correspondant à Genève, Jérémie Lanche

Fermetures des frontières, saturation des services de santé, pénurie de personnel qualifié et même parfois, défiance accrue à l'égard des vaccins. La pandémie a durablement perturbé la vaccination contre les maladies autres que le Covid. Des perturbations qui se font sentir jusque dans les chaines de productions.

C’est ce qu'explique la responsable vaccination à l'OMS, la docteur Kate O'Brien : « On ne programme pas une production de vaccins comme ça, à la minute. Donc il y a une forme de flexibilité dans le système. Cela étant dit, quasiment tous les producteurs de vaccins de routine sont impliqués d'une manière ou d'une autre dans la fabrication des vaccins Covid. Il faut absolument s'assurer que nous ne nous retrouvions pas dans une situation où il y aurait un problème d'approvisionnement [en matières premières] pour la fabrication de ces vaccins ».

Quelque 228 millions de personnes, surtout des enfants qui auraient dû recevoir un vaccin contre la polio, le tétanos ou la diphtérie ne l'ont pas eu. La situation est particulièrement alarmante pour la rougeole. Rien qu'en Afrique, la pandémie a empêché plus de 16 millions d'enfants d'être vaccinés. Une dizaine de pays, dont l'Afrique du Sud, l’Angola et le Kenya, n'ont toujours pas pu reprendre leurs campagnes de vaccination.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail