Plus qu'ailleurs, l’Afrique a accru ses dépenses de défense en 2020

En Afrique, le secteur de l'armement ne connait pas la crise (image d'illustration).
En Afrique, le secteur de l'armement ne connait pas la crise (image d'illustration). GUILLAUME SOUVANT / AFP

L’année dernière malgré le Covid, les dépenses militaires ont augmenté à travers le monde. Si l’Afrique est le continent où ces dépenses sont les plus faibles, c’est là aussi où elles ont le plus augmenté l’an passé. C’est que pointe un récent rapport du Sipri, l'Institut international de recherche sur la paix de Stockholm, institut qui s’intéresse de près à cette question.

Publicité

Alors que le continent a connu l’an passé une contraction de 2% de son économie, les dépenses militaires ont, elles, augmenté de plus de 5% passant à plus de 43 milliards de dollars soit près de 36 milliards d’euros.

En tête du classement régional, on trouve l’Afrique du Nord. Avec 8 milliards d’euros, l’Algérie reste et de très loin le pays du continent qui a dépensé le plus en la matière. Viennent ensuite le Maroc avec près de 4 milliards d’euros déboursés puis l’Afrique du Sud et ses 2,5 milliards.

Si les pays sahéliens dépensent beaucoup moins, le rapport pointe toutefois de fortes augmentations l’an passé : +31% au Tchad, +23% en Mauritanie et +22% au Mali. Mais le pays d’Afrique francophone qui débourse le plus d’argent dans le domaine, c’est la Côte d’Ivoire avec un peu plus de 500 millions d’euros dépensés l’an dernier.

Toutefois, ces chiffres ne reflètent sans doute qu’une partie de la réalité car l'Institut international de recherche sur la paix de Stockholm qui a publié ce rapport ne travaille qu’en source ouverte. Or, certains États peuvent avoir tendance à minimiser leurs dépenses militaires. Alors que pour d’autres comme la Libye, le Soudan du Sud et l’Érythrée, aucune donnée n’est disponible. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail