RDC: Zoé Kabila, le frère de l’ancien président, destitué du gouvernorat du Tanganyika

Zoé Kabila ici en février 2012 à Kinshasa. (Image d'illustration)
Zoé Kabila ici en février 2012 à Kinshasa. (Image d'illustration) Junior D. Kannah / AFP

Zoé Kabila, le jeune frère de l’ex-président de la République, Joseph Kabila, a été éjecté de son poste de gouverneur de la province du Tanganyika. Une majorité de députés provinciaux ont voté sa déchéance. Mais cette sanction ne rencontre pas l’assentiment de tout le monde.

Publicité

Avec notre correspondant à Kinshasa, Kamanda Wa Kamanda

Zoé Kabila Mwanzambala est encore à Kinshasa, retenu par la hiérarchie, le ministère de l’Intérieur, selon nos sources. En son absence du Tanganyika, aucun membre de son gouvernement n’a voulu participer à la plénière pour répondre aux accusations contenues dans la motion de défiance. Dans la salle, il n’y avait que les 13 députés auteurs de ladite motion qui dénoncent une mauvaise gestion, des détournements des fonds et le manque de leadership.

Cette motion a été déposée mardi pour un débat programmé ce jeudi. Les 12 autres membres de l’assemblée provinciale ont séché la plénière, certainement conscients de l’issue de celle-ci. Une stratégie mise en place dans l’espoir de faire invalider la déchéance du gouverneur Zoé Kabila et son équipe, affirme un membre de l’aile du regroupement AFDC-A resté fidèle au nouveau président du Sénat Modeste Bahati Lukwebo, membre de l’Union sacrée de la nation du président actuel Félix Thisekedi.

Au sein de la classe politique, quelques voix s’élèvent pour dénoncer la déchéance du gouverneur. Pour le député Claudel Lubaya et les anciennes ministre Marie-Ange Mushobekwa et Geneviève Inagosi, le droit n’a pas été respecté. Les yeux sont maintenant tournés vers la Cour constitutionnelle qui doit se prononcer sur l’affaire.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail