Côte d’Ivoire: lancement de la campagne 2021 de lutte contre le tabagisme

La Côte d’Ivoire lance sa campagne 2021 de lutte contre le tabagisme (image d'illustration).
La Côte d’Ivoire lance sa campagne 2021 de lutte contre le tabagisme (image d'illustration). REUTERS/Srdjan Zivulovic

En Côte d’Ivoire, le ministère de la Santé vient de lancer la campagne 2021 de lutte contre le tabagisme. Le thème de cette année, c’est le respect de la loi anti-tabac votée en 2019. L’objectif est de renforcer la sensibilisation sur les dangers du tabac qui causent le décès de 5 000 personnes chaque année.

Publicité

Avec notre correspondant à Abidjan, Sidy Yansané

Malgré l’interdiction de fumer dans les lieux publics, en 2012, et l’adoption d’une loi, en 2019, le tabac reste très prisé par les Ivoiriens.

Avec 5 000 décès liés à la consommation de cigarettes, chaque année, le gouvernement décaisse près de 28 milliards de FCFA (42 millions d’euros), pour le traitement des malades atteints d’infections provoquées par le tabac. D’où, la nécessité de promouvoir les principaux points de la loi anti-tabac pour accentuer la sensibilisation.

« Il est interdit de faire de la publicité sous toutes ses formes, notamment nous ne devons plus voir des scènes tabagiques à travers des films audio-visuels. Nous ne devons plus vendre, partout, le tabac, à tout hasard, les points de vente devant être agréés », souligne leDr. Ernest Zotoua, directeur du Programme national de lutte contre le tabagisme et l’alcoolisme, la toxicomanie et autres addictions (PNLTA).

Le taux de prévalence en Côte d’Ivoire est estimé à plus de 14 %, avec une proportion grimpante chez les jeunes.

« Des élèves s’adonnent de plus en plus au tabac. Malheureusement, il y a les nouveaux produits tabac qui sont nés comme les chichas. Naturellement, les jeunes ignorent les dangers, en quelque sorte. Pour eux, ce sont juste des scènes glamour. En réalité, ce sont les mêmes dangers et les mêmes conséquences comme le cancer du poumon », alerte Dimitri Agoutsi, président du Réseau des communicateurs pour la lutte contre le tabagisme et l’alcoolisme en milieu scolaire et universitaire (RECLTASU).

Les médias sont également mis à contribution, avec le lancement de la première édition du prix La Plume qui récompense le meilleur article traitant de la lutte anti-tabac.

La campagne de sensibilisation va s’étendre sur les deux prochains mois.

À lire aussi: L'Afrique est devenue la nouvelle cible de l'industrie du tabac

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail